Une romancière danoise jugée pour avoir aidé des Syriens à rejoindre la Suède

  • A
  • A
Une romancière danoise jugée pour avoir aidé des Syriens à rejoindre la Suède
Lisbeth Zornig, romancière danoise et ancienne Défenseure des enfants, est jugée pour trafic de migrants.@ STIG-AKE JONSSON / TT NEWS AGENCY / AFP
Partagez sur :

La romancière Lisbeth Zornig et son mari sont accusés d'avoir pris en stop et accueilli une famille de migrants. 

Elle avait aidé une famille syrienne à se rendre en Suède pour y demander l'asile : Lisbeth Zornig, romancière danoise et ancienne Défenseure des enfants, est jugée vendredi au Danemark, accusée de trafic de migrants.

Sur le banc des accusés. "Aujourd'hui (...), Mikael Rauno Lindholm (son mari, ndlr) et moi prenons place sur le banc des accusés", a écrit Lisbeth Zorning sur sa page Facebook en joignant une photo de sa citation a comparaître. Comme des dizaines de ses compatriotes, cette personnalité de la vie littéraire et universitaire, grande figure de la défense des droits de l'Homme dans son pays, encourt la prison ferme pour avoir porté assistance aux migrants sur la route de l'exil. Les peines prononcées sont généralement clémentes. Le dernier condamné en date, un homme qui avait transporté quatre migrants afghans, a écopé d'une simple amende de 5.000 couronnes (670 euros).

Des biscuits et du café. "Pour moi, c'était comme de prendre des auto-stoppeurs", s'est défendue Lisbeth Zornig devant le tribunal de Nykøbing, dans le sud-est du pays, non loin du port de Rødbyhavn où transitaient une majorité des migrants en provenance d'Allemagne avant le rétablissement par Copenhague des contrôles à ses frontières. "Personne n'a l'idée de leur demander leurs papiers d'identité", a-t-elle fait valoir, selon l'agence de presse Ritzau.

163.000 demandeurs d'asile. Selon les statistiques de la police, 279 personnes font l'objet d'une telle procédure au Danemark pour des faits commis entre septembre 2015 et février 2016, contre 140 en 2014. Cette inflation reflète l'explosion de l'afflux de réfugiés vers les pays scandinaves l'automne dernier. La Suède a accueilli 163.000 demandeurs d'asile l'an dernier, avec des pics de 10.000 personnes par semaine à partir du mois de septembre.

Le Danemark, deux fois moins peuplé que son voisin suédois, en a reçu plus de 21.000 en 2015, une hausse de 44% par rapport à l'année précédente. Les deux pays ont resserré les conditions d'accueil des réfugiés ces derniers mois, et vu l'afflux se ralentir. La mesure la plus emblématique du Danemark a autorisé la police à confisquer les biens de valeur des migrants à leur arrivée sur le territoire.