Une prison néerlandaise devient… belge

  • A
  • A
Une prison néerlandaise devient… belge
@ Reuters
Partagez sur :

Les prisonniers transférés à l’intérieur sont belges. Les gardiens, eux, sont néerlandais.

C’est officiel : depuis vendredi, le centre pénitentier de Tilburg, au sud des Pays-Bas, est sous contrôle belge. Dans cette prison de 500 places, ce sont des prisonniers belges qui ont été transférés. Ils devront respecter un règlement établi par la Belgique. Mais ils seront surveillés par des gardiens néerlandais encadrés par une direction belge.

La Belgique a en fait décidé de louer pour deux ans la prison de Tilburg. Coût de l’opération : 5.000 euros par mois et par cellule, soit près de 30 millions d’euros par an. Contre ce loyer, les Pays-Bas mettent à disposition un établissement moderne, équipé notamment de micro-ondes et de télévision dans les cellules.

La prison de Tilburg. 300276

© Google Map

Chacun des deux pays y trouve son compte. En Belgique, les prisons sont surpeuplées. Au contraire, les Pays-Bas ont construit trop d’établissements pénitentiaires et auraient été contraints de les fermer, supprimant au passage des emplois.

Reste que les prisonniers belges transférés vers les Pays-Bas n’ont pas eu le choix. La Ligue des droits de l’homme envisage d’ailleurs de porter cette affaire en justice. Cette organisation estime qu’être détenu aux Pays-Bas peut contribuer à rompre les liens familiaux et compliquer la réinsertion.

REAGISSEZ - La France devrait-il suivre l'exemple belge ?