Une lueur d’espoir pour Florence Cassez

  • A
  • A
Une lueur d’espoir pour Florence Cassez
Le contact a été renoué entre la France et le Mexique.
Partagez sur :

Des députés mexicains lui ont apporté leur soutien. La France et le Mexique reprennent contact.

L’espoir renaît pour Florence Cassez, grâce aux politiques cette fois. Trois mois après la crise diplomatique entre la France et le Mexique, le contact a été renoué au plus haut niveau entre les deux pays. Pour la première fois, le Mexique a sollicité la France pour trouver une issue acceptable dans l’affaire Cassez et sortir de l’impasse diplomatique. Un tournant marqué par une rencontre, il y a quelques jours, entre le président du Sénat mexicain, Manlio Fabio Beltrones, son homologue Gérard Larcher et le ministre des Affaires étrangère Alain Juppé.

Le soutien de trois parlementaires

Au Mexique, le vent tourne aussi pour Florence Cassez. Trois parlementaires mexicains, représentant les principales forces politiques du pays, lui ont rendu visite, jeudi dernier, en prison, et se sont engagés à examiner son dossier de façon approfondie. Cette visite, la première du genre, intervient alors que la Cour suprême mexicaine doit examiner le recours en révision du dernier pourvoi de la Française, condamnée à 60 ans de prison pour enlèvements et ports d'armes.

Parmi ces parlementaires d’opposition, le député Gerardo Fernandez Noroña. Après sa visite à la Française, il semble convaincu de l’innocence de Florence Cassez."Elle est très sûre d’elle quand elle clame son innocence et personnellement, j’aurais tendance à la croire. Si c'est la vérité, c'est un cas tellement emblématique, tellement important, tellement médiatique, que si l'injustice est démontrée, nous serions obligé de réviser le système judiciaire", indique le parlementaire.

"Nous voulons la vérité sur cette affaire" :

L’élection présidentielle au Mexique - qui doit avoir lieu en juillet 2012 - pourrait aussi changer la donne. Car le pouvoir en place est en difficulté. Le ministre de la Sécurité, Genaro Garcia Luna, qui avait mis en scène l’arrestation de Florence Cassez, est empêtré dans une affaire de corruption. 85.000 personnes ont manifesté le mois dernier pour réclamer sa démission. Dans le pays, l’opinion publique est aussi en train d’évoluer sur le cas de la Française. L’affaire Cassez pourrait polluer la campagne présidentielle qui s’ouvre dans le pays.

Un nouveau contexte qui réconforte Bernard Cassez, le père de Florence. "Cela nous redonne un peu de baume au cœur" confie t-il. Les proches de Florence Cassez comme l’avocat de la jeune femme, Me Franck Berton, espèrent que cet intérêt des politiques puisse avoir une influence positive sur la Cour suprême qui doit examiner son ultime recours judiciaire.

"Cela nous redonne de l’espoir" :