Ebola : la volontaire française de MSF contaminée va être rapatriée

  • A
  • A
Ebola : la volontaire française de MSF contaminée va être rapatriée
Des travailleurs de santé à Monrovia, au Libéria (illustration)@ Reuters
Partagez sur :

LIBÉRIA - La malade va être transportée "dans des conditions de sécurité maximale", assure le ministère de la Santé.

L'INFO. C'est la première ressortissante française à contracter le virus. Une coopérante de Médecins sans frontières (MSF) a été contaminée par Ebola au Libéria, a annoncé mercredi l'organisation humanitaire. "La volontaire française de MSF, qui fait partie de l'équipe déployée à Monrovia, a été placée en isolement mardi 16 septembre, dès l'apparition des premiers symptômes. Les tests de laboratoire effectués le même jour ont confirmé une infection au virus Ebola", a précisé MSF dans un communiqué.

Sécurité maximale. La volontaire de MSF contaminée par Ebola, qui se trouve toujours au Liberia, sera hospitalisée dès son rapatriement en France à l'hôpital militaire Bégin, à Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne. "L'hôpital Bégin est équipé de deux chambres à pression négative, susceptibles d'accueillir des patients atteints du virus Ebola", a précisé le médecin-chef des armées, Chantal Roche.

>> LIRE AUSSI - Comment accueillir un malade contaminé ?

Les ONG débordées. L'ONG explique appliquer des "protocoles de protection extrêmement stricts à destination de son personnel", mais que le "risque fait partie de ce type d'interventions". MSF a déployé près de 2.000 volontaires sur huit centres médicaux disséminés dans toute la zone touchée par Ebola, en Afrique de l'Ouest. Récemment, l'ONG avait tiré la sonnette d'alarme, mettant en garde sur le manque de moyens humain et technique. Certains patients ne peuvent être accueillis dans les cliniques, pour éviter de les surpeupler et de mettre en danger la totalité des patients et personnels sur place.

>> LIRE AUSSI - "On est obligé de laisser des gens à la porte"

La France s'est préparée. Ce sera la première fois qu'un patient atteint d'Ebola sera hospitalisé en France. Depuis plusieurs semaines, le gouvernement assure que le pays est prêt à faire face à es cas d'Ebola sur son territoire. Tout un protocole de sécurité a été élaboré par précaution pour pouvoir accueillir des malades atteints par le virus.

Plus de 2.000 personnes sont déjà mortes du virus, dont la moitié au cours du dernier mois. Des personnels occidentaux ont déjà été contaminés par le virus auparavant. Un prête espagnol a succombé à la maladie, mais deux Américains, rapatriés aux Etats-Unis, et un Britannique ont survécu.