Une Française assassinée en Autriche

  • A
  • A
Une Française assassinée en Autriche
Partagez sur :

Âgée de 20 ans, Lucile faisait un semestre d'études dans le Tyrol. Elle a été tuée samedi soir.

L'info. Ce sont ses amis, inquiets de ne plus avoir de nouvelles, qui ont donné l'alerte dimanche matin. Lucile, une Française de 20 ans, en échange Erasmus en Autriche, a été retrouvée morte dimanche matin à Kufstein, dans le Tyrol. Selon la police, la jeune fille a été tuée de coups "violents" à la tête. Un ou plusieurs agresseurs sont toujours recherchés.

Elle ne répondait plus. La jeune étudiante, originaire des environs de Lyon, était arrivée à Kufstein il y a quatre mois, pour un semestre d'études. Selon les premiers éléments de l'enquête, elle quitte son appartement samedi vers 23h30  pour rejoindre une amie étudiante dans la même ville. Sur le chemin, elle traverse la rivière Inn et passe par la promenade qui longe les berges, un chemin très fréquenté le jour, mais peu éclairé la nuit. Tout en marchant, la jeune fille téléphone à l'amie qu'elle doit rejoindre. Mais la conversation est soudainement interrompue vers 23h45. Son amie, tente alors de la rappeler à plusieurs reprises, mais la jeune fille ne répond plus.

Le corps retrouvé. Inquiète de ne pas la voir revenir, l'amie de l'étudiante française signale sa disparition dès le lendemain matin. Les policiers autrichiens se lancent alors à sa recherche. Son corps est finalement retrouvé dimanche en fin de matinée au bord de la rivière.

kufstein francaise tuée 930620

© CAPTURE D'ECRAN TIROLER TAGESZEITUNG

Violemment frappée. Selon les premières constatations, l'étudiante a été frappée violemment, et plusieurs fois, à la tête. "Les coups n'ont pas été nombreux, mais très violents, et ils ont conduit à la mort", a indiqué lundi le directeur de la police criminelle de Kufstein, Walter Pupp. L'arme du crime serait un morceau de bois ou un objet en fer, mais elle n'a pas été retrouvée.  Les enquêteurs ne savent pas encore s'ils doivent rechercher un ou plusieurs suspects.

Un crime crapuleux ? Si les motifs de cet acte restent mystérieux, la piste d'une agression sexuelle semble écartée par la police autrichienne. "Il n'y a pas d'éléments indiquant qu'il s'agirait d'un crime sexuel. Il lui manquait son portefeuille. Nous n'avons pas encore trouvé le criminel, il se pourrait qu'il le lui ait volé" de même que son téléphone portable", a précisé le chef de la police. Ses équipes essaient désormais de réunir d'éventuels témoignages de riverains, pour reconstituer la chronologie des événements tragiques. "La police criminelle du Tyrol poursuit ses recherches. Elles tournent à plein régime", a-t-il ajouté. Les enquêteurs ont notamment tenté de localiser le téléphone, mais celui-ci semble avoir été désactivé.  Les amis et connaissances de Lucile ainsi que leur entourage devaient être interrogés lundi. Ses parents se trouvent actuellement en Autriche, aux côtés des policiers.