Une enquête mondiale sur un réseau pédophile

  • A
  • A
Une enquête mondiale sur un réseau pédophile
@ MAXPPP
Partagez sur :

Ce réseau diffusait des scènes de sévices sexuels imposés à des enfants philippins.

L'INFO. Une enquête internationale a démantelé un réseau pédophile qui diffusait des scènes de sévices sexuels imposés à des enfants philippins, en direct sur Internet, ont indiqué les polices des Philippines, de Grande-Bretagne et d'Australie. Vingt-neuf personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette enquête, baptisée Operation Endeavour ("Effort"), dont onze aux Philippines.

Trois autres enquêtes sur la diffusion de vidéos pédophiles ont identifié 733 suspects, dont 139 en Grande-Bretagne, a précisé l'Agence nationale du crime britannique (NCA). Quinze enfants âgés entre 6 et 15 ans ont été secourus, a ajouté la NCA.

La raison ? La pauvreté extrême. "Cela fait partie de l'intensification de nos efforts pour mettre fin au fléau (...) qu'est l'abus sexuel d'enfants retransmis par Internet", a déclaré Gilbert Sosa, chef de la cellule de cybercriminalité au sein de la police philippine."C'est devenu un problème majeur aux Philippines, avec parfois la complicité des parents", a-t-il ajouté. La pauvreté extrême pousse beaucoup d'enfants et de jeunes à se prostituer ou à travailler dans des endroits appelés "antres du cybersexe", des logements dotés d'une connection à internet, a-t-il ajouté.

Ils avaient payé pour regarder des sévices. L'opération Endeavour a démarré en 2012, après la découverte d'images obscènes dans l'ordinateur d'un pédophile britannique, a expliqué l'Agence du crime britannique. L'homme, Timothy Ford, a été condamné en mars dernier à huit ans et demi de prison, et un complice, Thomas Owens, a lui aussi écopé d'une peine de prison, quatre mois plus tard. Les deux hommes avaient payé pour regarder, en direct sur internet, des enfants soumis à des sévices sexuels.