Un Sud-Africain sauvé grâce à Twitter

  • A
  • A
Un Sud-Africain sauvé grâce à Twitter
@ Max PPP
Partagez sur :

Un homme enlevé a alerté son amie par texto. Elle a fait passer le message sur le réseau social.

La "nomophobie", ou l'addiction à son téléphone portable, peut avoir du bon. Preuve en est le rôle salvateur du réseau social Twitter, qui a permis de retrouver un Sud-Africain enlevé alors qu'il se trouvait dans sa voiture à Johannesbourg, comme l'a révélé lundi le site américain d'informations high-tech the verge.

Samedi soir, deux hommes armés ont forcé cet habitant de Johannesbourg à s'enfermer dans le coffre de sa voiture, tandis qu'il roulait dans le nord-ouest de la ville. Et, grâce à son téléphone portable que ses ravisseurs ne lui avaient pas confisqué, le Sud-Africain a envoyé un texto à sa compagne, qui a aussitôt relayé l'information sur le réseau social Twitter.

Twitter, ce "sauveur"

Largement diffusé, le "gazouilli" est arrivé sur le fil d'un utilisateur influent en Afrique du Sud, @PigSpotter, dont les quelque 109.000 followers sont habitués à recevoir les alertes relatives aux contrôles de vitesse et aux barrages routiers de la région. Puis, l'un de ses followers, ou "suiveurs" sur Twitter, une société de sécurité privée, a réussi à localiser la voiture en fuite grâce au numéro de téléphone portable de la victime, qui a finalement été interceptée par la police à un barrage routier.

L'homme a pu rentrer chez lui, sain et sauf. Au volant de sa voiture.