Un premier portrait officiel remarqué, et critiqué, de Melania Trump

  • A
  • A
Un premier portrait officiel remarqué, et critiqué, de Melania Trump
L'ex-mannequin d'origine slovène âgée de 46 ans se dit "honorée de servir dans le rôle de Première dame". @ Regine MAHAUX / The White House / AFP
Partagez sur :

La Première dame a publié sur Twitter son premier portrait officiel. Manteau et foulard noirs, mains croisées, elle regarde droit l'objectif avec un léger sourire.

La Maison-Blanche a diffusé lundi le premier portrait officiel de Melania Trump. Avec le teint lissé de l'ancienne mannequin slovène et l'esthétique aux airs d'années 1980 de la photo suscitant moqueries, blagues mais aussi compliments sur Internet.

Léger sourire et gros diamant. Bras croisés, bague sertie d'un gros diamant, manteau et foulard noirs, la Première dame regarde droit l'objectif avec un léger sourire sur ce portrait immortalisé dans les appartements privés du président à la Maison-Blanche, devant l'une de ses célèbres fenêtres. "Je suis honorée de servir dans le rôle de Première dame et j'ai hâte de travailler au service des Américains ces prochaines années", a déclaré Melania Trump, selon un court communiqué de la Maison-Blanche.



Un vif débat. Ex-mannequin d'origine slovène âgée de 46 ans, Melania Trump vit encore à New York avec leur fils, Barron, malgré l'arrivée du magnat de l'immobilier à la Maison-Blanche le 20 janvier. Elle se rend cependant souvent à Washington pour des apparitions officielles, et retrouve le président républicain dans leur résidence privée de Floride, Mar-a-Lago, où il aime passer ses week-ends. Posté sur le compte Twitter officiel de la Première dame, le portrait de Melania Trump avait été retweeté près de 6.000 fois cinq heures plus tard et salué par 29.000 "likes", suscitant plus de 3.500 commentaires, et un vif débat.

Un teint flouté. "La meilleure Première dame de tous les temps", "très belle", "éblouissante comme toujours", ont écrit de nombreux admirateurs et admiratrices tandis que d'autres se gaussaient des retouches apportées à l'image, jusqu'à pratiquement flouter le teint de l'ex-mannequin. S'amusant d'une ressemblance supposée avec le sinistre personnage de "Star Wars", Dark Vador, des photos-montages superposaient son visage sur les images de faisceaux lasers.