Deux navires de migrants en difficulté en Méditerranée

  • A
  • A
Deux navires de migrants en difficulté en Méditerranée
@ GUARDIA COSTIERA / AFP
Partagez sur :

Plus de 300 migrants se trouvent à bord du bateau qui est en train de sombrer. Un autre bateau, transportant 100 à 150 personnes, a appelé au secours.

Un bateau avec à son bord plus de 300 personnes serait en train de sombrer en Méditerranée. Ce navire, ainsi qu'un autre bateau avec 100 à 150 personnes à bord, a appelé au secours, provoquant l'intervention des garde-côtes italiens, qui ont demandé à leur tour l'aide de navires marchands. 

"Il y a trois bateaux". L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) explique avoir reçu "un appel demandant de l'aide d'un bateau dans les eaux internationales" et évoque de son côté "trois bateaux". "La personne qui a appelé dit qu'il y a plus de 300 personnes sur son bateau et qu'il est en train de couler", a indiqué aux médias l'organisation internationale, basée à Genève.

"Pas les moyens de les secourir maintenant". Mais selon l'OIM, les gardes-côtes "n'ont pas les moyens de les secourir maintenant" car ils manquent de ressources en raison du naufrage d'un chalutier tôt dimanche au large de la Libye, qui a fait des centaines de disparus selon des survivants. 

700 migrants sont morts ce week-end. L'agence des Nations unies pour les réfugiés a annoncé ce week-end la mort de plus de 700 migrants dans un naufrage. Un mouvement de foule aurait eu lieu à bord de l'embarcation lorsque les migrants ont aperçu un bateau venu à leur secours. Leur bateau s'est retourné. Seules 28 personnes ont pu être sauvées.

Après une succession de drames de l'immigration, l'Union européenne a décidé d'une réunion d'urgence des ministres européens de l'Intérieur et des Affaires étrangères qui doit se tenir lundi après-midi.

>> LIRE AUSSI - Migrants en Méditerranée : qui sont les passeurs ?

>> LIRE AUSSI - Cosse : "la Méditerranée est un cimetière de migrants"

>> LIRE AUSSI - Méditerranée : 400 migrants disparus dans un naufrage

>> RÉÉCOUTEZ - Naufrage de migrants : "l'Europe est responsable d'inaction"