Un juif dans une vitrine à Berlin

  • A
  • A
Un juif dans une vitrine à Berlin
Au Musée Juif de Berlin, un Juif placé dans une vitrine est chargé de répondre aux questions des visiteurs.@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

Au Musée juif de Berlin, un juif placé dans une vitrine en verre répond aux questions des visiteurs.

La polémique. En Allemagne, le sujet est évidemment hautement sensible. Une initiative du Musée juif de Berlin suscite bien des réactions : depuis fin mars, la dernière exposition de cette institution présente un juif, représentant de sa communauté, placé dans une vitrine et chargé de répondre aux questions des visiteurs.

Deux heures par jour dans une vitrine. L'exposition, intitulée "Toute la vérité : ce que vous avez toujours voulu savoir sur les juifs", s'appuie sur l'ensemble des questions posées par les visiteurs depuis l'ouverture du musée en 2001, explique The Guardian. Et pour répondre en direct à la question "Y a-t-il encore des Juifs en Allemagne ?", le musée a décidé de présenter un volontaire, représentant de la communauté, placé dans une cabine en verre deux heures par jour. Car l'Allemagne ne compte que 200.000 juifs, sur 82 millions d'habitants et peu d'Allemands nés après la Seconde Guerre mondiale ont des contacts avec cette communauté, note The Boston Globe.

La présentation de l'exposition (en anglais) :

Un outil pédagogique. "Un grand nombre de nos visiteurs ne connaissent aucun juif et ils ont des questions à poser. Cette exposition leur offre l'occasion d'en apprendre plus sur les juifs et sur leur vie", justifie une représentante du musée. Les volontaires ayant répondu aux visiteurs défendent aussi l'initiative, comme Leoor Englander. Une fois que les gens savent qu'il est juif, explique-t-il, "il faut toujours jouer les experts et répondre à toutes les questions sur la religion, sur Israël, sur l'Holocauste…".

"Pourquoi ne pas lui donner une banane". Mais dans la communauté juive, l'idée est loin de faire l'unanimité. Le Jerusalem Post note ainsi que cette mise en scène n'est pas sans rappeler celle du procès du nazi Adolf Eichmann, placé dans un box en verre pendant les audiences avant d'être condamné à mort en Israël en 1961. Stephan Kramer, un important représentant de la communauté juive de Berlin, s'interroge sur le dispositif : tant qu'à faire, "pourquoi ne pas lui donner une banane et un verre d'eau, monter le chauffage et faire en sorte que le juif soit douillettement installé dans sa cage en verre ?". Pour Eran Levy, un Israélien installé à Berlin et interrogé par Associated Press, c'est tout simplement "horrible de faire cela". "C'est complètement dégradant et ça ne sert à rien", dénonce-t-il, estimant que "le Musée juif est à côté de la plaque s'il pensait faire quelque chose pour améliorer les relations entre les Allemands et les juifs".