Bali : un Français risque la peine mort pour trafic de drogue

  • A
  • A
Bali : un Français risque la peine mort pour trafic de drogue
@ Capture d'écran 6Medias
Partagez sur :

Décrit comme un simple d'esprit, François Giuilly a été arrêté en janvier avec trois kilos de drogue. Aujourd'hui, il se dit victime de manipulation.

Un Français risque la peine de mort en Indonésie. La justice doit se prononcer mercredi sur le sort de François Giuily, un homme âgé de 49 ans, accusé de trafic de drogue. Décrit comme un simple d'esprit, ce Français a été arrêté en janvier dernier à l'aéroport de Bali. Dans la doublure de sa valise : trois kilos de méthamphétamine, pour une valeur de 400.000 euros à la revente. Aujourd'hui, l'homme semble dépassé par l'ampleur des événements. Sa mère, Annick, âgée de 89 ans, compte sur la clémence des juges.

"François a 12 ans d'âge mental". En juin dernier, François Giuily expliquait, complètement hébété devant ses juges indonésiens, qu'il avait reçu 400 dollars pour transporter une valise, dont il ignorait le contenu. Le 19 janvier, François Giuily a effectivement été appréhendé à l'aéroport de Denpasar avec trois kilos de métamphétamines, une drogue illicite utilisée pour son effet dopant et euphorisant. La marchandise, d'une valeur estimée à près de 400.000 euros à la revente, était entreposée dans deux sachets en plastique dissimulés dans la doublure de sa valise.

Aujourd'hui, son avocate explique à Europe 1 que François Giuily, décrit comme un simple d'esprit, a été "victime d'une manipulation". François est un peu hors des normes. A aucun moment il n'a été à se poser des questions plus avant. François a 12 ans d'âge mental", assure Me Chantal Quittot-Gendreau.

Voici les images lors de son procès en juin dernier :



Bali: pour sauver un Français de la mort, la...par 6MEDIAS

"Il ne peut pas vivre comme ça". En France, la mère de François Giuilly pleure lorsqu'elle voit son fils dans son habit de prisonnier. "J'aurais aimé pouvoir aller à Bali, pouvoir le voir, lui apporter à manger, lui apporter du chocolat qu'il aime bien. Parfois, il est désespéré, il me l'a écrit dans des lettres. Il ne peut pas vivre comme ça. Ça me fait énormément de chagrin. Je voudrais que les juges soient un peu cléments. C'est ça que je lui souhaite", confie Annick au micro d'Europe 1.

Les lois anti-trafic de drogue parmi les plus sévères au monde. Le 9 juin, le procureur a demandé au tribunal de reconnaître François Giuily coupable de trafic de drogue et de le condamner à 17 ans de prison. Mais à Bali, les juges sont connus pour leur sévérité et n'hésitent pas à dépasser les réquisitions. L'an dernier, une retraitée britannique, arrêtée pour trafic de drogue, dans les mêmes circonstances que François Giuily, a été condamnée à mort.