Algérie : un Français enlevé et menacé par un groupe islamiste

  • A
  • A
Algérie : un Français enlevé et menacé par un groupe islamiste
Un groupe lié à l'Etat islamique a revendiqué le rapt d'un Français en Algérie.@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

Le rapt a été revendiqué par un groupe lié aux djihadistes de l'Etat islamique, qui a menacé d'exécuter l'otage dans les 24 heures si la France n'arrêtait pas ses frappes en Irak.

Un Français a été enlevé dimanche soir dans l'est de l'Algérie en Kabylie, selon les autorités algériennes. L'homme, âgé de 55 ans, faisait du trekking à une centaine de kilomètres d'Alger quand il a disparu, selon les informations d'Europe 1. L'enlèvement a été confirmé par la France.

Un enlèvement revendiqué dans une vidéo. Dans une vidéo, un groupe lié aux djihadistes de l'Etat islamique (EI) a revendiqué ce rapt lundi et menacé d'exécuter l'otage dans les 24 heures si la France n'arrêtait pas ses frappes contre l'EI en Irak. Le groupe djihadiste algérien "Jund al-Khilafa", "les soldats du califat", qui a fait allégeance au groupe Etat islamique, montre l'otage demandant au président français de le sortir de cette situation.  Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a confirmé lundi soir l'authenticité de la vidéo et jugé "la situation est extrêmement critique".

"Pas question de céder aux menaces d'un groupe terroriste". Laurent Fabius a déclaré lundi qu'il n'était "pas question de céder aux menaces d'un groupe terroriste". "Un groupe terroriste ne peut pas infléchir la position de la France (...) Pas question de céder aussi peu que ce soit aux menaces d'un groupe terroriste", a déclaré le ministre. 

 >> LIRE AUSSI - Premières frappes françaises contre l'Etat islamique en Irak

Un guide de haute montagne. Originaire de Nice et guide de haute montagne dans les Alpes, l'otage français a été enlevé dans un massif montagneux très prisé des randonneurs. C'était son premier séjour en Algérie. Au moment de l'enlèvement, il était le seul Français dans un groupe de randonnée, attaqué par des hommes en armes, selon Alger, qui a engagé une grande opération dans cette région région boisée et montagneuse depuis dimanche soir pour tenter de le retrouver.

Les trois autres hommes présents dans le véhicule au moment du kidnapping ont été relâchés par les ravisseurs. Après son arrivée à Alger deux jours auparavant, le Français a rejoint un ami franco-algérien, habitant du Nord. La famille de Karim n'a eu que peu de nouvelles, un simple coup de téléphone d'Algérie pour prévenir qu'il était interrogé. Les deux autres participants à la randonnée, deux Algériens d'une vingtaine d'années, se disaient surexcités avant le départ.

>> LIRE AUSSI - La France cible de l'Etat islamique

Un groupe islamiste dans la zone. La région demeure le théâtre d'opérations de groupes armés islamistes. Récemment, des accrochages ont eu lieu entre l'armée algérienne et le groupe islamiste qui a fait, il y a quelques jours, dissidence d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), pour faire allégeance à l'Etat islamique. Cette organisation a appelé lundi à "tuer" des civils français et américains

>> LIRE AUSSI - Les menaces de l'Etat islamique n'ont "rien de nouveau"