Un ex-ministre libyen retrouvé dans le Danube

  • A
  • A
Un ex-ministre libyen retrouvé dans le Danube
Choukri Ghanem s'était installé à Vienne, en Autriche, en mai 2011@ Maxppp
Partagez sur :

Selon l'autopsie, cet ancien proche de Kadhafi est mort noyé, sans intervention extérieure.

Son corps flottait dans le Danube. L'ancien ministre libyen du pétrole, Choukri Ghanem, proche de Mouammar Kadhafi, a été retrouvé mort dimanche à Vienne, en Autriche, où il s'était exilé en mai 2011. Les premiers résultats de l'autopsie évoquent une noyade sans intervention extérieure.

"La cause de la mort est une noyade. Il n'y a pas d'éléments (indiquant) une responsabilité extérieure à ce moment" de l'enquête, a expliqué Roman Hahslinger, porte-parole de la police de Vienne, en présentant les premiers éléments de l'autopsie.

Découvert par un passant

Le cadavre de cet homme de 69 ans a été découvert dans le fleuve dimanche, vers 8H40 par un passant. Aucun signe de violence n'a été relevé sur le corps. "Il est possible qu'il ait été pris d'un malaise et qu'il soit tombé à l'eau", a alors indiqué Roman Hahslinger.

L'agence de presse autrichienne APA avait affirmé, dans un premier temps, que Choukri Ghanem avait été retrouvé mort dans son appartement, apparemment victime d'une crise cardiaque. APA citait un expert de l'islam, Amer al-Bayati, qui lui-même se référait à la famille du défunt.

Une ville qu'il connaissait bien

Chef du gouvernement libyen de 2003 à 2006 et ministre du pétrole, Choukri Ghanem a également été président de la société d'état pétrolière, de 2006 à 2011. Mais, l'ancien proche de Mouammar Kadhafi avait rompu avec le dictateur bien avant sa chute, le 20 octobre 2011. Dès le mois de mai, Choukri Ghanem s'était installé à Vienne, une ville qu'il connaissait bien pour y avoir très souvent résidé pour les réunions de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont le siège est dans la capitale autrichienne.

Il pourrait être rapatrié en Libye

Il avait un domicile fixe dans un quartier situé près du siège des Nations unies à Vienne, sur les bords du Danube, non loin du lieu où son corps a été retrouvé. Il avait également un bureau dans le centre-ville. Ses deux filles auraient la nationalité autrichienne, selon  APA. 

Selon la famille, citée par Amer Al-Bayati, les obsèques pourraient avoir lieu en Libye.