Un chef d'Al-Qaïda au Yémen tué par un drone

  • A
  • A
Un chef d'Al-Qaïda au Yémen tué par un drone
@ AFP
Partagez sur :

TERRORISME - Al-Qaïda au Yémen a annoncé jeudi la mort de l'un de ses chefs, Hareth al-Nadhari, et de trois autres membres du réseau extrémiste, dans une attaque de drone américain le 31 janvier. 

Al-Qaïda au Yémen a annoncé jeudi la mort de l'un de ses chefs, Hareth al-Nadhari, et de trois autres membres du réseau extrémiste, dans une attaque de drone américain le 31 janvier dernier. 

>> LIRE AUSSI - Al-Qaïda au Yémen, source d'inspiration des frères Kouachi 

Le communiqué du groupe terroriste. "Le Yémen a fait le sacrifice d'un groupe de bons musulmans dans une attaque de drone américano-croisé contre leur voiture à As-Saïd dans la province de Chabwa", écrit Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), en identifiant les quatre morts, dont Hareth al-Nadhari, l'un de ses chefs. 

>> LIRE AUSSI - Aqpa, la branche la plus dangereuse d'Al-Qaïda 

Ce qui s'est passé. Le 31 janvier dernier, le drone a pris pour cible un véhicule à bord duquel circulaient les quatre membres d'Aqpa dans le village d'As-Saïd. Les corps des passagers ont été carbonisés. 

Qui est Hareth al-Nadhari ? Hareth al-Nadhari était une autorité en matière de charia, la loi islamique, au sein d'Aqpa. Il était apparu dans une vidéo diffusée le 10 janvier pour menacer la France de nouvelles attaques, après celle commise contre Charlie Hebdo. Le dignitaire n'avait toutefois pas revendiqué l'attaque contre Charlie Hebdo au nom de l'organisation. C'est un autre chef d'Aqpa, Nasser Ben Ali al-Anassi, qui avait émis cette revendication.

>> LIRE AUSSI - Al-Qaida au Yémen revendique l'attentat contre Charlie Hebdo