Un clip de l'UE jugé raciste retiré

  • A
  • A
Un clip de l'UE jugé raciste retiré
Le clip de l'Union européenne n’aura été visible sur Internet que quelques heures mardi matin.@ Capture écran YouTube
Partagez sur :

Censé promouvoir l'élargissement, la vidéo met en scène une femme blanche face à des combattants étrangers.

La vidéo n'aura été publiée que quelques heures mardi matin. Un clip de la Commission européenne censé promouvoir l'élargissement auprès des jeunes a finalement été retiré. La vidéo a en effet été jugée trop raciste, rapporte La Tribune de Genève.

La vidéo n'aura été publiée que quelques heures mardi matin. Un clip de la Commission européenne censé promouvoir l'élargissement auprès des jeunes a finalement été retiré. La vidéo a en effet été jugée trop raciste, rapporte La Tribune de Genève.

Une symbolique maladroite ?

Inspiré de l'univers de Kill Bill, le clip validé par Bruxelles met en scène une jeune femme blanche dans une combinaison jaune et noire, rappelant étrangement celle portée par Uma Thurman dans le film culte de Quentin Tarantino. Dans ce clip, la protagoniste est en prise à trois adversaires masculins, visiblement originaires d’Asie, d’Inde et du Brésil. L'attitude agressive de ses opposants contraste avec le calme de l'Européenne, qui ferme les yeux et se dédouble plusieurs fois pour finalement former un cercle autour des combattants.

Visionnez le clip de la Commission européenne :

Le clip conclut alors sur ce slogan : "Plus nous serons nombreux, plus nous serons forts".

"De nombreuses réactions"

En ligne sur plusieurs sites d'information, la vidéo a été retirée mardi après-midi et la campagne annulée. Dans un communiqué, la direction générale de l’élargissement au sein de la Commission explique avoir "reçu de nombreuses réactions" à ce clip. Le communiqué  souligne par ailleurs que l’histoire connait une fin heureuse, les personnages s’asseyant en rond pour exprimer leur respect mutuel.

Regrettant que le clip ait pu être interprété ainsi, Stefano Sannino, le directeur général de l’administration chargée de l’élargissement, a de son côté adressé des excuses à ceux qui ont été offensés par la vidéo. La campagne a aussitôt été interrompue.

Pour en savoir plus, écoutez la chronique de Guy Birenbaum  sur Europe 1 mercredi matin.