Bactérie "tueuse d'oliviers" : le risque de propagation "écarté"

  • A
  • A
Bactérie "tueuse d'oliviers" : le risque de propagation "écarté"
La bactérie, introduite en Italie en 2013, s'attaque aux oliviers les plus anciens des Pouilles, dans le sud de l'Italie.@ FILIPPO MONTEFORTE / AFP
Partagez sur :

Le risque de propagation de la bactérie "tueuse d'oliviers" a été écarté jeudi par le ministère de l'Agriculture.

La contamination devrait être évitée. Jeudi, le ministère français de l'Agriculture a indiqué que le risque de propagation de la bactérie "tueuse d'oliviers" a été écarté après l'analyse d'un plant de caféier malade découvert au marché de gros de Rungis. "Une surveillance renforcée a été néanmoins mise en place sur les autres espèces végétales sensibles de la serre qui auraient pu être exposées à la bactérie", ajoute un communiqué du ministère.

Des plants introduits via les Pays-Bas. Un plant de caféier originaire d'Amérique centrale, porteur de la bactérie "xylella fastidiosa" tueuse d'oliviers, avait été intercepté mercredi au marché de gros de Rungis. Ces plants, vraisemblablement originaires d'Amérique centrale ont été introduits dans l'Union européenne via les Pays-Bas, avait alors précisé le ministère. "Le plant a été consigné et une inspection spécifique a été menée ce matin (jeudi, ndlr)", explique le ministère.

Le ministère veut une harmonisation des mesures. La France a pris depuis le 2 avril des mesures d'interdiction à l'importation concernant les caféiers et autres végétaux venant des pays tiers hors UE concernés par la bactérie, mais aussi de la région italienne des Pouilles, où la "xylella fastidiosa" sévit de façon virulente. Mais, comme les plants sont stockés avant d'être revendus, celui intercepté à Rungis est arrivé avant la mise en œuvre de l’interdiction. Par ailleurs, il venait des Pays-Bas, qui n’appliquent pas les mêmes mesures de restriction que la France.

Des milliers d'arbres ravagés en Italie. Le ministère de l'Agriculture souhaite donc mettre la pression sur les autres pays de l'Union européenne afin d'uniformiser les mesures de rétorsion à l'importation. Celles-ci devraient être décidées à la fin du mois, lors de la réunion du comité phytosanitaire de la Commission européenne. La bactérie, introduite en Italie en 2013 dans un plant de caféier ornemental provenant du Costa Rica, s'attaque aux oliviers les plus anciens des Pouilles, dans le sud de l'Italie. Elle y a déjà ravagé plusieurs milliers d'arbres.