Vol EgyptAir : le pirate de l'air a été arrêté

  • A
  • A
Vol EgyptAir : le pirate de l'air a été arrêté
La télévision chypriote montre les passagers libérés qui descendent de l'avion
1120 partages

L'appareil a été détourné sur un aéroport de Chypre. Tous les passagers et membres d'équipage sont sains et saufs. Le détournement est terminé.

L'ESSENTIEL

Un avion de ligne de la compagnie aérienne égyptienne EgyptAir, parti tôt mardi matin d'Alexandrie pour Le Caire, a été détourné mardi matin vers Chypre. À son bord, 55 passagers dont un homme qui a menacé de faire sauter une ceinture d'explosifs. Le pirate de l'air a demandé à voir son ex-épouse. Il s'est finalement rendu à la police chypriote après avoir libéré la plupart des passagers. Aucun explosif n'a été retrouvé sur lui ou dans l'appareil.

Les trois informations à retenir :

  • Un avion d'EgyptAir a été détourné vers un aéroport de Chypre.

  • La plupart des passagers ont pu quitter l'avion.

  • Le pirate de l'air a été arrêté.

  • Un vol Alexandrie-Le Caire détourné

Le vol MS-181 de la compagnie EgyptAir a quitté l'aéroport d'Alexandrie à 6h30, en direction du Caire. Quelques minutes seulement après le décollage, l'un des passagers a demandé à ce que l'Airbus A320, qui transportait 55 passagers, soit détourné vers la Turquie ou vers Chypre, sous menace de faire exploser une ceinture d'explosifs. Il a rapidement été convenu que l'appareil irait à l'aéroport Larnaca à Chypre.

A 07h05, un centre de crise a pris le relais pour gérer la situation. L'avion a ensuite été autorisé à se poser à l'aéroport de Larnaca, a indiqué le ministre égyptien de l'aviation civile, Cherif Fathy, lors d'une conférence de presse.

Plan-de-vol-1280

  • Un homme instable qui voulait voir son ex-épouse

Pas d'arme. L'homme, de nationalité égyptienne, a menacé de faire sauter une ceinture d'explosifs. Mais aucun explosif n'a été retrouvé sur lui ou dans l'appareil. "Il n'avait ni pistolet, ni aucune arme", a déclaré le ministre ministre égyptien de l'Aviation civile. 

Pas une action terroriste. Le détournement n'est pas de nature terroriste, a affirmé, pour sa part, le président chypriote Nicos Anastasiades, quelques heures après l’atterrissage d'un avion de ligne. "Il s'agit de l'action individuelle d'une personne psychologiquement instable", a ajouté un haut responsable du ministère.

Son ex-épouse entendue. Le pirate, dont les autorités ne confirment pas l'identité, a demandé à voir son ancienne épouse chypriote, a indiqué une source du gouvernement. Cette dernière habite dans le village d'Oroklini, proche de l'aéroport. Elle est arrivée à l'aéroport avec un enfant dans les bras et a été entendue par la police.

Une lettre remise aux autorités. L'homme a ensuite fait passer une lettre en arabe aux autorités, qui l'ont traduite. Dans ce courrier, l'homme aurait demandé la libération de femmes prisonnières en Egypte, selon la radio publique chypriote.

  • Il finit par se rendre

Les négociations avec le pirate de l'air ont abouti, dans un premier temps, à la libération de presque toutes les personnes qui se trouvaient à bord. Sept personnes étaient encore retenues à la mi-journée - trois passagers et quatre membres d'équipage - mais quatre d'entre elles avaient pu ensuite quitter l'avion vers 13 heures, selon l'AFP, dont une par l'un des hublots du cockpit. 

hublot-contour-1280

Quelques minutes plus tard, le pirate s'est finalement rendu. "Le pirate de l'air vient juste d'être arrêté", a indiqué Nikos Christodoulides dans un message sur Twitter après que tous les derniers passagers retenus dans l'avion d'EgyptAir soient sortis sains et saufs. 

L'homme s'est rendu en sortant sur la passerelle de l'avion avec les mains en l'air, a constaté un correspondant de l'AFP. Il s'est ensuite dirigé vers deux policiers sur le tarmac qui l'ont étendu au sol et l'ont fouillé avant de l'emmener dans un bâtiment de l'aéroport.