Un autre "Abou Ghraib" pour l'armée US ?

  • A
  • A
Un autre "Abou Ghraib" pour l'armée US ?
L'authenticité de la vidéo est en cours de vérification@ Capture Youtube
Partagez sur :

VIDEO - Une enquête est ouverte sur une vidéo montrant des soldats urinant sur des talibans.

Le scandale rappelle celui d'Abou Ghraib, en 2004. Après les images de prisonniers irakiens humiliées par des militaires américains, c'est une vidéo montrant quatre hommes en uniforme de combat de l'unité d'élite américaine en train d'uriner sur les cadavres de trois combattants talibans en Afghanistan. Le corps des Marines américains va lancer une enquête sur cet enregistrement amateur pour en vérifier l'authenticité.

Sur la vidéo postée notamment sur YouTube, on peut entendre l'un des hommes lancer "passe une bonne journée, mon pote" à l'adresse d'un des cadavres sur lequel il urine.

Attention, ces images peuvent choquer :

"Nous n'avons pas encore vérifié l'origine ou l'authenticité de cette vidéo, mais ces actes ne correspondent en rien à nos valeurs et ne sont pas le reflet des Marines", affirme le corps d'élite de l'armée américaine dans un communiqué.

"Cela m'a retourné l'estomac", a confié le porte-parole du Pentagone, le capitaine de vaisseau John Kirby. "Quelles que soient les circonstances ou quelles que soient les personnes dans cette vidéo, c'est un comportement dégoûtant, monstrueux et inacceptable pour toute personne en uniforme", a-t-il dénoncé.

Un "acte barbare" pour les talibans

Ce genre de comportement tombe sous le coup du code de justice militaire, a indiqué un responsable militaire selon qui le type de casque et l'arme d'un des hommes semblent indiquer, si l'authenticité de la vidéo était confirmée, qu'il pourrait s'agir de membres d'une équipe de tireurs de précision.

Les talibans ont condamné jeudi "un acte barbare" non isolé. "Sur les dix dernières années, il y a eu des centaines d'actes similaires qui n'ont pas été révélés", a ajouté Zabihullah Mujahed, porte-parole des rebelles qui luttent depuis dix ans contre le gouvernement de Kaboul et ses alliés de la force de l'Otan, dirigée par les Etats-Unis.

Une profanation des corps

Environ 20.000 Marines sont déployés en Afghanistan, principalement dans les régions de Kandahar, dans le sud du pays et du Helmand, dans le sud-ouest. Cette vidéo pourrait enflammer le sentiment anti-américain sur place. De plus, elle survient à un moment délicat du conflit, Washington s'efforçant de promouvoir des négociations de paix entre Kaboul et les insurgés avant le retrait graduel des troupes américaines du pays.  

Dans une lettre envoyée au secrétaire à la Défense Leon Panetta, le Conseil pour les relations américano-islamiques (CAIR), principale association musulmane américaine, "condamne cette apparente profanation des corps".

C'est "une violation des règles de l'armée de notre pays et des lois de la guerre qui interdisent de telles actions immorales et dégoûtantes", fait valoir l'association. "Nous sommes confiants dans le fait qu'une enquête menée en toute transparence sera conduite sur cet incident inquiétant et que des mesures appropriées seront prises", espère le CAIR, selon qui les soldats impliqués devront être punis selon le code de justice militaire et les lois des Etats-Unis.