Un ancien majordome de Trump parle de tuer Obama

  • A
  • A
Un ancien majordome de Trump parle de tuer Obama
@ John Sommers II / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'ancien majordome de Donald Trump a écrit sur Facebook que Barack Obama aurait dû "être fusillé (...) durant son premier mandat".

Le Secret Service américain, chargé notamment de la protection du président, a indiqué jeudi qu'il "était au courant" des propos d'un ancien majordome de Donald Trump parlant sur Facebook de tuer Barack Obama, et "mènerait une enquête".

"Il aurait dû être fusillé". Les propos d'Anthony Senecal, 84 ans, qui a été pendant 17 ans le majordome de Donald Trump avant de devenir en 2009 l'"historien" attitré de son domaine de Mar-a-Lago en Floride, ont été rendus publics par le magazine Mother Jones qui a eu accès à ses messages sur Facebook. Dans un message publié mercredi, uniquement visible par ses amis, Anthony Senecal affirme à propos du président Obama qu'il "aurait du être pris par nos militaires et fusillé comme un agent ennemi durant son premier mandat. Au lieu de cela, il est toujours au pouvoir".

"Pendu pour trahison". Déjà en avril 2015, il parlait en termes insultants du président américain, estimant qu'il "devrait être pendu pour trahison". Le mois suivant, il préconisait encore que M. Obama soit pendu, selon Mother Jones. Anthony Senecal a confirmé au magazine qu'il avait bien écrit ces messages sur Facebook. L'équipe de campagne de Trump, interrogée par Mother Jones, a répondu : "cet individu n'a pas travaillé à Mar-a-Lago depuis des années". Le Secret Service "est au courant et mènera une enquête appropriée", a déclaré un porte-parole de ce service chargé de la protection des hautes personnalités aux Etats-Unis.

Anthony Senecal affirme n'être pas payé pour être l'historien de Mar-a-Lago, où il vivrait depuis la fin des années 1950. Mais il gagne de l'argent en organisant des visites du domaine.