Un Américain gagne un Picasso pour 100 euros

  • A
  • A
Un Américain gagne un Picasso pour 100 euros
"L'Homme au Gibus" est une oeuvre réalisée par Picasso en 1914 qui vaut environ 800.000 euros.@ Maxppp
Partagez sur :

SOLIDARITÉ - Il avait participé à un loterie mondiale au bénéfice d'une ville libanaise.

Jeffrey Gonano, 25 ans, un Américain qui a participé à la loterie mondiale organisée au profit de la sauvegarde de la ville de Tyr au Liban, a remporté mercredi soir pour une mise de 100 euros un véritable Picasso d'une valeur d'un million de dollars, a annoncé la maison Sotheby's qui organisait cette première mondiale. Le tirage au sort parmi quelque 40.000 bulletins participants s'est déroulé à Paris. Le gagnant domicilié en Pennsylvanie travaille dans une société de sécurité incendie. Le nombre exact de tickets vendus sera précisé ultérieurement, a indiqué Sotheby's.

Un Picasso à gagner. Cette tombola était dotée d'un seul lot: une toile de Pablo Picasso, période cubiste, "L'Homme au gibus" (1914), estimée à 800.000 euros. Chaque participant a déboursé 100 euros pour participer à cette loterie depuis un site internet : http://www.1picasso100euros.com/. La date limite de participation avait été fixée à mercredi. L'opération avait été autorisée par l'administration française et les ayants droit de Picasso. La toile avait été acquise par un collectionneur anonyme dans une galerie new-yorkaise qui l'a offerte à l'Association pour la sauvegarde de Tyr, ville libanaise classée au Patrimoine mondial par l'Unesco.

Les fonds récoltés serviront à financer deux projets socioculturels : la création d'un centre d'artisanat pour offrir du travail aux jeunes, femmes et handicapés de Tyr, et celle d'un institut d'études phéniciennes à Beyrouth.

Soutien de la famille. Olivier Picasso, le petit-fils du peintre était venu début décembre à New York pour promouvoir cette loterie exceptionnelle. "Achetez un billet, pour un double plaisir", avait-il déclaré. "Le premier est de contribuer à un projet vraiment très intéressant, le deuxième est de, peut-être, accrocher un Picasso chez vous!".

L'héritier qui n'a jamais connu son grand-père, a souligné que ce dernier aimait la nouveauté, et aurait été ravi "d'être le premier à figurer dans une tombola de ce type. Plus sérieusement, il était très soucieux des problèmes des autres", a-t-il ajouté.Selon Olivier Picasso, la toile"L'Homme au gibus" est digne d'un musée et en parfait état.