Ulster : rencontre historique pour Elizabeth II

  • A
  • A
Ulster : rencontre historique pour Elizabeth II
Elizabeth II doit rencontrer mercredi après-midi l’ex-dirigeant de l’IRA, Martin McGuinness, aujourd'hui vice-Premier ministre de l’Ulster.@ Reuters
Partagez sur :

La reine d’Angleterre a serré la main mercredi de l’ex-dirigeant de l’IRA Martin McGuiness.

C'est une poignée de main symbolique, signe de l'apaisement des relations irlando-britanniques. Elizabeth II a rencontré mercredi après-midi l’ex-dirigeant de l’IRA, Martin McGuinness, aujourd'hui vice-Premier ministre de l’Ulster, dans le cadre des célébrations de son jubilé. Cette poignée de main, symbolisant la réconciliation dans la province britannique d'Irlande du Nord, a eu lieu à huis clos dans un théâtre de Belfast, au deuxième jour de la visite de la reine.

Une deuxième poignée de mains pourrait avoir lieu devant photographes et cameramen au moment où la reine et Martin McGuinness se diront au-revoir.

30 ans de combat contre la domination britannique

Catholique de 62 ans, Martin McGuinness a été l'un des dirigeants de l'Armée républicaine irlandaise (IRA) qui a combattu la domination britannique en Ulster pendant les 30 années de conflit au cours desquelles plus de 3.500 personnes ont été tuées.

Mais il est aussi l'un des principaux artisans du processus qui a conduit le mouvement clandestin à déposer les armes, et un négociateur majeur de l'accord de paix du Vendredi Saint, en 1998.

"Tendre la main de la paix"

"Il s'agit de tendre la main de la paix et de la réconciliation à la reine Elizabeth qui représente des centaines de milliers d'unionistes dans le nord", avait commenté avant la rencontre McGuinness. "Il s'agit aussi, en tant que représentant de mon parti, de montrer aux unionistes du nord que nous sommes prêts à respecter ce en quoi ils croient, même si nous sommes toujours des républicains irlandais", avait-t-il ajouté.

La visite de la reine en mai 2011 a marqué les esprits

Le Sinn Féin, qui milite toujours officiellement en faveur de la réunification de la République d'Irlande et de l'Irlande du Nord, a boycotté dans le passé toutes les visites de la monarchie en Ulster. Mais sa position a évolué depuis la visite historique de la souveraine en République d'Irlande en mai 2011, dont il avait salué "la sincère compassion" pour les victimes de la question irlandaise.

Arrivée mardi en Ulster pour un séjour de 48 heures, Elizabeth II s’est rendue dans la dans la région d'Enniskillen pour un office religieux. La ville avait été le théâtre d'un attentat sanglant en 1987, qui avait fait douze morts et est resté comme l’un des épisodes les plus sanglants des "troubles" nord-irlandais.

Regardez les images du déplacement d'Elizabeth II à Enniskillen :