Ukraine : près de 1.000 morts depuis la trêve

  • A
  • A
Ukraine : près de 1.000 morts depuis la trêve
@ Reuters
Partagez sur :

UKRAINE - Depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, le 5 septembre, 13 personnes ont en moyenne été tuées par jour dans l'est du pays. 

L'info. Dans le texte, le cessez-le-feu est entré en vigueur le 5 septembre dernier. Mais dans les faits, l'est de l'Ukraine connaît toujours des combats meurtriers. Selon le Haut Commissaire aux droits de l'Homme des Nations Unies, un millier de personnes ont été tuées dans le pays, depuis l'entrée en vigueur de l'accord. 

Une moyenne de 13 tués par jour. Du 5 septembre au 18 novembre il y a eu 957 tués (838 hommes, 119 femmes). Soit une moyenne de 13 morts par jour, indique la septième édition du rapport sur la situation des droits de l'homme en Ukraine. "Des civils continuent à être tués, détenus illégalement, torturés et à disparaître", relève le rapport qui dénonce "les violations graves des droits de l'homme par les groupes armés". Le nombre de déplacés a par ailleurs "fortement augmenté, passant de 257.489 le 18 septembre à 466.829 au 19 novembre".

>> LIRE AUSSI - Vladimir Poutine veut "éliminer l'Ukraine", accuse Kiev

Depuis le début du conflit,  5.000 tués. Depuis la mi-avril, ce conflit opposant séparatistes pro-russes activement soutenus par Moscou au gouvernement ukrainien a fait près de 10.000 blessés et 4.317 tués. Parmi eux, les 298 passagers et membres de l'équipage du vol MH17 de la Malaysian Airlines abattu en juillet.

Le rapport souligne qu'il s'agit "d'une estimation prudente", mais "les chiffres actuels des victimes pourraient être plus élevés". Dans les territoires contrôlés par les séparatistes des républiques auto-proclamées de Donetsk et Lugansk, "les violations sont de nature systématique et pourraient être considérées comme des crimes contre l'humanité", affirme le rapport de l'ONU.

Un convoi de l'OSCE ciblé. Signe de la fragilité du cessez-le-feu, un convoi transportant des observateurs de l'OSCE, chargés de surveiller l'application de la trêve dans l'est de l'Ukraine, a été la cible de tirs par des hommes en uniforme. Il s'agit du premier incident du genre à être reporté. 

>> LIRE AUSSI - Ukraine: un guerrier et un nostalgique de l'URSS à la tête des rebelles