Ukraine : le drapeau ukrainien flotte sur Slaviansk

  • A
  • A
Ukraine : le drapeau ukrainien flotte sur Slaviansk
Des troupes ukrainiennes, aux abords de Slaviansk le 4 juillet.@ REUTERS/Andrew Kravchenko/Pool
Partagez sur :

Le président ukrainien avait ordonné de marquer la reconquête de cette ville, bastion des séparatistes pro-russes, reprise par Kiev samedi. 

L'info. Le drapeau national ukrainien a été hissé sur la mairie de Slaviansk, bastion séparatiste des pro-Russes dans l'Est du pays. La ville a été reprise samedi par les forces de Kiev, ont annoncé le ministre de la Défense Valeriï Gueleteï et le chef d'état-major, le général Viktor Moujenko. Cité dans un communiqué de la présidence, le ministre a ajouté que le rétablissement des services sociaux essentiels et du fonctionnement de la police avait déjà commencé.

Les rebelles repliés à 15 km.  Plus tôt dans la journée, le président Petro Porochenko avait donné l'ordre d'affirmer symboliquement la reconquête de la ville. Cette prise pourrait marquer un tournant dans "l'opération antiterroriste", destinée à reprendre le contrôle des zones séparatistes pro-russes de Donetsk et Lougansk. Les chefs des forces armées ont par ailleurs informé le président qu'en prévision d'une nouvelle opération, une unité de reconnaissance se trouvait à Kramatorsk, à 15 kilomètres de Slaviansk, pour vérifier si la ville, où se sont repliés les insurgés selon la télévision russe, n'était pas minée. "Etant donné la supériorité numérique disproportionnée des forces ennemies, les unités des forces armées de la république populaire de Donetsk ont été contraintes de quitter leurs positions précédentes", a déclaré  l'un des chefs de la "république populaire" autoproclamée de Donetsk, cité par l'agence de presse Interfax.

Les pourparlers diplomatiques remis en cause ? Il s'agit de loin du plus important succès militaire des forces ukrainiennes depuis la reprise de "l'opération antiterroriste" contre les insurgés pro russes, relancée après l'expiration du cessez-le-feu lundi dernier. Cette nouvelle risque d'affecter les efforts diplomatiques pour mettre fin à la crise. Encouragés par les grands pays occidentaux, ces pourparlers étaient censés déboucher samedi sur une réunion du "groupe de contact", mais la tenue de celle-ci apparaissait incertaine, son lieu n'étant toujours pas fixé en début d'après-midi.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

UKRAINE - Ces (gros) dossiers qui attendent Porochenko

L'ULTIMATUM - L'Ukraine rompt son cessez-le-feu

ÉCHEC - Ukraine : le difficile apaisement