Ukraine : des pro-Russes occupent des bâtiments

  • A
  • A
Ukraine : des pro-Russes occupent des bâtiments
Un manifestant pro-russe s'en prend à un bâtiment public à Donetsk, en Ukraine@ Reuters
Partagez sur :

RÉVEIL PRO-RUSSE - Près d'un mois après le rattachement de la Crimée à la Russie, des manifestants pro-européens ont été humiliés à Kharkiv. Un soldat est mort en Crimée.

L'INFO. L'Ukraine a-t-elle perdu le contrôle de l'Est de son pays ? A Donetsk et à Kharkiv, des manifestants pro-russes ont perturbé la tranquillité de ce week-end. Des bâtiments officiels ont été attaqués par des pro-Russes et les locaux de l'administration provinciale ont été occupés à Donetsk. A Kharkiv, des manifestants pro-européens ont subi des humiliations.

Des pneus pour se barricader. A Donetsk, ville d'un million d'habitants, les manifestants ont exigé l'organisation d'un référendum sur le rattachement à la Russie. Les prises des bâtiments se sont faites sans violence. Les forces de l'ordre ont résisté très brièvement à Donetsk face à des manifestants encagoulés ou capuches levées qui cherchaient à leur arracher leurs boucliers, avant de quitter le secteur.

Les manifestants brandissaient des banderoles "Donnez-nous un référendum" ou "OTAN dehors". Une fois pris le bâtiment de l'administration, ils ont entrepris de barricader les lieux, notamment avec des pneus, exigeant que les élus locaux tiennent une session extraordinaire sur l'organisation d'un référendum, faute de quoi ils menacent de désigner leur propre "conseil du peuple" pour le faire. Une enquête a été ouverte en Ukraine.

Des pro-Européens forcés de s'agenouiller. A Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine avec 1,4 million d'habitants, les manifestants s'en sont pris au bâtiment à la nuit tombée et, submergés par une foule pro-russe, des manifestants pro-européens ont été contraints dans la soirée à s'agenouiller dans les rues.

Dans les deux cas, les manifestants ont rapidement amené les drapeaux ukrainiens bleu et jaune pour hisser à leur place le blanc-bleu-rouge russe. Ils ont déployé une banderole "République de Donetsk" sur la façade de l'administration de cette ville.

Un mort en Crimée. Par ailleurs, en Crimée, un officier ukrainien a été abattu par un soldat russe. Selon Kiev, le militaire ukrainien préparait ses affaires pour retourner dans la région de Mykolaev, lorsque l'altercation avec les soldats russes a eu lieu. L'officier a été abattu de deux coups de feu.

Les régions de l'est ukrainien enregistrent tous les dimanches des manifestations en faveur d'une "fédéralisation" de l'Ukraine - prônée par Moscou - ou du rattachement au grand voisin.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

DIPLOMATIE - Ukraine : cette sortie de crise que propose la Russie

OPPOSITION - Ukraine : qui sont les visages de l’opposition ?

EN IMAGES - Dans la fastueuse résidence de Ianoukovitch

RUSSIE - La Crimée est officiellement russe