UE : l'Estonie va avancer sa présidence tournante de 6 mois pour remplacer le Royaume-Uni

  • A
  • A
UE : l'Estonie va avancer sa présidence tournante de 6 mois pour remplacer le Royaume-Uni
@ AFP
Partagez sur :

Bientôt un mois après le Brexit, le Royaume-Uni avait fait savoir que son pays ne prendra pas la présidence du Conseil de l'UE en 2017. 

L'Estonie va avancer sa présidence tournante de six mois pour remplacer à la tête du conseil de l'UE au deuxième semestre 2017 le Royaume-Uni, qui a renoncé officiellement à prendre son tour. Les ambassadeurs des 28 Etats membres auprès de l'Union européenne se sont mis d'accord pour "que la présidence de l'Estonie soit avancée de six mois afin de prendre la place du Royaume-Uni", selon un porte-parole du Conseil européen. Les présidences suivantes suivront "dans l'ordre actuellement prévu", a-t-il précisé. Le résultat de la réunion des ambassadeurs, mercredi à Bruxelles, doit encore être formalisé par écrit, a ajouté le porte-parole.

Première conséquence concrète du Brexit. Le Royaume-Uni avait annoncé mercredi matin qu'il renonçait à assurer la présidence tournante du Conseil de l'UE de juillet à septembre 2017, première conséquence concrète du vote sur le Brexit. La Première ministre Theresa May a expliqué que son pays serait "très occupé avec les négociations pour quitter l'UE". La Belgique s'était dite disposée à remplacer les Britanniques, mais c'est la solution d'une présidence anticipée estonienne qui a eu la préférence des diplomates.