Turquie : la guérilla kurde du PKK revendique l'attentat-suicide de Cizre

  • A
  • A
Turquie : la guérilla kurde du PKK revendique l'attentat-suicide de Cizre
@ OZAN KOSE / AFP
Partagez sur :

L'attentat à la voiture piégée a tué onze policiers vendredi matin, près de la frontière syrienne. 

Le Parti des Travailleurs du Kurdistan a revendiqué l'attentat-suicide à la voiture piégée qui a coûté la vie à 11 policiers vendredi matin à Cizre, dans le sud-est de la Turquie, près de la frontière syrienne.

En représailles. "Notre équipe kamikaze a mené une action à Cizre qui a fait des dizaines de tués dans la police", déclare sur son site le PKK, qui gonfle traditionnellement ses bilans, précisant que cette attaque était en représailles à l"isolement persistant" de son chef emprisonné Abdullah Ocalan et "le manque d'information" sur sa situation.

Attaques quasi quotidiennes. Les forces de sécurité turques subissent des attaques quasi-quotidiennes du PKK, qui ont fait des dizaines de morts depuis qu'un cessez-le-feu de deux ans et demi entre les rebelles et les forces turques a pris fin pendant l'été 2015. Le PKK a intensifié ses attaques au cours des dernières semaines, après une relative accalmie suite au coup d'Etat militaire manqué contre le président Recep Tayyip Erdogan le 15 juillet. Cet attentat intervient deux jours après le lancement par les forces turques d'une offensive sans précédent en Syrie voisine visant, officiellement, à la fois les milices kurdes et les djihadistes du groupe Etat islamique.