Turquie : 75 nouvelles arrestations de membres présumés de l'Etat islamique

  • A
  • A
Turquie : 75 nouvelles arrestations de membres présumés de l'Etat islamique
40.000 membres des forces de l'ordre vont être déployés le soir de la saint-Sylvestre à Istanbul.@ OZAN KOSE / AFP
Partagez sur :

Les autorités turques ont arrêté 75 personnes soupçonnées de liens avec l'Etat islamique. Un attentat était, selon des documents retrouvés sur place, en préparation pour le Nouvel An. 

Les autorités turques ont arrêté 75 personnes soupçonnées de liens avec le groupe djihadiste Etat islamique lors d'opérations menées à Ankara et Istanbul vendredi en amont du Nouvel An. Selon l'agence de presse turque étatique Anadolu, 46 personnes ont été arrêtées à Istanbul, dont 43 de nationalité étrangère, et 29 à Ankara, des étrangers pour la plupart. Leur nationalité n'a pas encore été précisée. 17 autres personnes sont toujours recherchées à Ankara.

40.000 policiers pour le Nouvel An. Depuis cette attaque, les autorités procèdent régulièrement à l'arrestation de "terroristes" présumés et les mesures de sécurité ont été renforcées. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 106 personnes soupçonnées de liens avec l'Etat islamique ont été arrêtées la semaine dernière.

Le gouverneur d'Istanbul a annoncé que 40.000 membres des forces de l'ordre seraient déployés à travers la ville dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, tandis que les rassemblements publics ont été interdits dans plusieurs quartiers d'Istanbul cette nuit-là, notamment sur l'emblématique place Taksim , très plébiscitée pour le nouvel an par les Stambouliotes, et dans le quartier très animé de Besiktas. 

Un nouvel attentat en préparation. Des documents découverts lors de ces perquisitions suggèrent qu'un attentat était en préparation pour le Nouvel An, un an après l'attentat qui a fait 39 morts dans une boite de nuit d'Istanbul. La Turquie a été frappée depuis plus de deux ans par plusieurs attentats meurtriers attribués ou revendiqués par l'Etat islamique, notamment l'attentat-suicide de l'aéroport d'Istanbul en juin 2016, qui avait fait 45 morts.