Turquie : 32 diplomates rappelés après le putsch raté ne sont pas rentrés

  • A
  • A
Turquie : 32 diplomates rappelés après le putsch raté ne sont pas rentrés
Le coup d'Etat raté du 15 juillet a été suivi d'une purge massive dans l'armée, la justice, la magistrature ou la presse. @ OZAN KOSE / AFP
Partagez sur :

Trente-deux diplomates turcs en poste à l'étranger n'ont pas regagné la Turquie, comme l'avait exigé le gouvernement au lendemain de la tentative de putsch.

Trente-deux diplomates turcs en poste à l'étranger, rappelés en Turquie après le coup d'Etat manqué du 15 juillet, ne sont pas rentrés, a annoncé vendredi le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu.

Des réfugiés. "Trente-deux des 208 diplomates de carrière rappelés en Turquie" après le soulèvement d'une faction de l'armée, "ne sont pas rentrés", a déclaré le chef de la diplomatie lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif. Mevlüt Cavusoglu a précisé que certains diplomates s'étaient réfugiés dans d'autres pays. Ainsi trois diplomates de la mission turque au Bangladesh ont été rappelés, a-t-il expliqué, deux se sont réfugiés aux Etats-Unis et seul le troisième est revenu en Turquie.

Des diplomates en fuite en Turquie ? Interrogé sur des articles de presse selon lesquels des diplomates turcs auraient trouvé refuge en Russie, le ministre turc a simplement indiqué: "nous n'avons pas connaissance de cette infomation, nous allons vérifier". Le chef de la diplomatie turque avait annoncé jeudi que deux attachés militaires de l'ambassade de Turquie en Grèce rappelés à Ankara avaient pris un ferry avec leurs familles pour l'Italie et qu'ils étaient en délit de fuite.

Le coup d'Etat raté du 15 juillet a été suivi d'une purge massive dans l'armée, la justice, la magistrature ou la presse. Le pouvoir mène une traque implacable contre les sympathisants rééls ou supposés du prédicateur exilé aux Etats-Unis Fethullah Gülen, accusé d'avoir ourdi la tentative de renversement du régime, ce qu'il a démenti.