Tunisie : le photographe français est mort

  • A
  • A
Tunisie : le photographe français est mort
Lucas Mebrouk Dolega a été atteint en pleine tête par une grenade lacrymogène tirée par un policier à bout portant.@ MAXPPP
Partagez sur :

Lucas Mebrouk Dolega, touché par un tir de la police vendredi, est décédé lundi.

Le photographe franco-allemand Lucas Mebrouk Dolega est mort à Tunis lundi, vers 13h30, des suites de ses blessures. Il couvrait les manifestations à Tunis devant le ministère de l'Intérieur, quand il a été atteint vendredi en début d'après-midi par un tir de gaz lacrymogène tiré "à bout portant" par un policier tunisien, selon un de ses confrères, Julien Muguet.

Blessé à la tête, le photojournaliste de 32 ans, né à Paris de mère allemande, journaliste, et de père français, médecin, était dans "un état critique", avait précisé dimanche le Consulat français.

Coma artificiel

Touché à l'œil et à la tempe gauche, il avait été opéré vendredi soir à l'Institut national de neurochirurgie de Tunis, puis placé en coma artificiel après que son état se fut dégradé.

Lucas Mebrouk Dolega travaillait pour l'Agence européenne de photographie de presse (EPA), basée à Francfort, depuis avril 2006.