Tunisie : deux policiers poignardés devant le Parlement

  • A
  • A
Tunisie : deux policiers poignardés devant le Parlement
Les deux hommes ont été poignardés mercredi devant le Parlement tunisien. (Archive)@ AFP
Partagez sur :

Un extrémiste islamiste présumé a été arrêté mercredi après avoir blessé deux policiers à l'arme blanche à Tunis, aux abords du Parlement, rapporte le ministère tunisien de l'Intérieur.

Deux policiers tunisiens ont été poignardés mercredi devant le Parlement "par un salafiste" et l'un d'eux est grièvement blessé, a annoncé le ministère de l'Intérieur. "Un salafiste a attaqué au couteau deux policiers. L'un a été touché au front, l'autre au cou et (ce dernier) est en soins intensifs", a dit le porte-parole du ministère, Yasser Mesbah. L'attaque s'est produite vers 8h et son auteur "a été rapidement" arrêté, a précisé le porte-parole des forces de sécurité nationale, Walid Hkima, sur la chaîne de télévision publique Wataniya 1.

L'assaillant a été arrêté. Il "a avoué, selon les informations préliminaires, avoir adopté la pensée takfiriste (extrémiste, ndlr) il y a trois ans et considérer les membres des forces de l'ordre comme des 'tawaghit' selon ses propres termes. Les tuer, croit-il, est une forme de djihad", a affirmé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. "Tawaghit" est le pluriel de "taghout", terme signifiant "tyran" en arabe et utilisé par la mouvance extrémiste pour qualifier les policiers et militaires.