Trump prévoit de fortes coupes budgétaires, surtout pour les pauvres

  • A
  • A
Trump prévoit de fortes coupes budgétaires, surtout pour les pauvres
@ MANDEL NGAN / AFP
Partagez sur :

Le projet de budget du président américain prévoit des baisses massives pour les programmes destinés aux plus pauvres. 

La Maison-Blanche a présenté mardi le premier projet de budget de la présidence Trump, une feuille de route qui prévoit de réduire considérablement le financement des programmes destinés aux plus pauvres pour combler le déficit. S'il était adopté tel quel par le Congrès, le projet de budget Trump réduirait de 3.600 milliards de dollars (3.200 milliards d'euros) les dépenses publiques d'ici la fin de la décennie.

Baisse massive des programmes destinés aux pauvres. Au premier rang de ces coupes budgétaires, 800 milliards de dollars seraient économisés à la faveur d'une diminution de l'assurance santé Medicaid, destinée aux plus pauvres, et 192 milliards seraient prélevés dans les programmes de distribution de coupons alimentaires. Le budget octroyé au Département d'Etat et celui consacré à l'aide au développement et à la lutte contre des maladies comme le sida, la tuberculose et le paludisme, serait aussi réduit d'un tiers.

A l'inverse, le budget de la Défense serait, comme annoncé, l'un des seuls à augmenter, de 10% par rapport à l'actuel, et une avance de 1,6 milliard de dollars serait affectée à la construction d'un mur le long de la frontière avec le Mexique, promesse de campagne de Donald Trump qui s'est engagé à en faire rembourser par la suite le coût par Mexico.

Sanders dénonce un "transfert massif de richesse." Il n'est pas du tout certain que le Congrès adoptera le projet présenté par l'administration Trump, d'autant que de nombreux parlementaires américains risquent d'être tentés de refuser de voter les éléments les plus controversés pour ne pas se couper de leur électorat avant les élections de mi-mandat. Les démocrates ont déjà dénoncé un "massacre" à venir pour les classes moyennes et défavorisées, dont sont issus de nombreux électeurs qui ont porté Donald Trump à la Maison-Blanche l'an dernier.

"Je ne connais pas beaucoup de républicains sains d'esprit qui voudront aller défendre le budget de Donald Trump dans leurs circonscriptions", a prédit le sénateur Bernie Sanders, candidat malheureux à la primaire démocrate l'an dernier, en dénonçant un transfert massif de richesse" vers la poignée d'Américains les plus aisés.