Trump nie tout trouble mental et se présente comme un "génie très équilibré"

  • A
  • A
Trump nie tout trouble mental et se présente comme un "génie très équilibré"
Donald Trump a expliqué sur Twitter être un "génie" tout à fait stable mentalement.@ JIM WATSON / AFP
Partagez sur :

Le président américain a assuré, dans une série de tweets samedi, qu'il ne présentait aucun déséquilibre mental. Avant de se présenter comme un "génie très équilibré".

Chaque jour passé sur Twitter est une nouvelle occasion de découvrir d'improbables messages de Donald Trump. Samedi, le président américain s'est fendu d'une série de trois tweets pour réagir aux soupçons d'instabilité mentale, alors que des élus du Congrès démocrates ont consulté en décembre une professeure de psychiatrie de l'université de Yale pour tenter d'analyser Donald Trump.

"Stabilité mentale" et intelligence. "Maintenant que les accusions de collusion russe se sont révélées être un mensonge [...], les démocrates et leur toutou, les Médias Mainstream qui diffusent de Fausses Informations, ressortent la bonne vieille stratégie dite Ronald Reagan, et crient à la stabilité mentale et à l'intelligence", a écrit Donald Trump. "En réalité, tout au long de ma vie, mes deux plus grands atouts ont été la stabilité mentale et le fait d'être, disons, très intelligent. Hillary Clinton la malhonnête a également joué cette carte à fond et, comme chacun sait, a échoué lamentablement. J'ai été un homme d'affaires TRÈS prospère, puis l'une des plus grandes stars de la télévision, puis le président des États-Unis (du premier coup). Je pense que [cela fait de vous] non pas quelqu'un d'intelligent, mais de génial… et un génie très équilibré avec ça !"







Un portrait au vitriol. Cette "stratégie" de Ronald Reagan mentionnée par Donald Trump fait allusion aux rumeurs qui ont existé dès la fin du premier mandat de l'ex-président américain, avant sa réélection en 1984. À ceci près que le fils de Ronald Reagan a laissé sous-entendre il y a quelques années que son père souffrait bel et bien de cette maladie neurodégénérative alors qu'il était encore en exercice.

Si les rumeurs d'une instabilité mentale de Donald Trump sont persistantes, c'est notamment à cause de la parution, vendredi, d'un livre qui en dresse un portrait au vitriol. Fire and Fury: Inside the Trump White House (Le Feu et la fureur : À l'intérieur de la Maison-Blanche de Trump), de l'éditorialiste américain Michael Wolff, raconte que le président américain ne s'attendaient pas à sa victoire et s'est trouvé fort dépourvu lorsque son élection fut venue. L'administration Trump a immédiatement dénoncé un ouvrage qui présente le chef d'État américain comme mal préparé, incapable de se concentrer très longtemps et plus désireux de regarder la télévision en grignotant de la junk food que de travailler.