Trump et Poutine pour une "normalisation" des relations entre la Russie et les États-Unis

  • A
  • A
Trump et Poutine pour une "normalisation" des relations entre la Russie et les États-Unis
Au cours de sa campagne, Donald Trump a martelé son ambition de se rapprocher de Vladimir Poutine.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Lors d'un entretien téléphonique avec Donald Trump, le chef de l'État russe s'est dit "prêt à nouer un dialogue avec la nouvelle administration sur un pied d'égalité".

Le président russe Vladimir Poutine et son futur homologue américain Donald Trump ont convenu lundi lors d'un entretien téléphonique de la nécessité d'un travail "conjoint" pour la "normalisation" des relations entre les États-Unis et la Russie.

"Sans que l'un interfère dans les affaires intérieures de l'autre". Lors d'un entretien téléphonique décidé d'un "commun accord", selon le Kremlin, le chef de l'État russe a de nouveau félicité Donald Trump pour sa victoire à la présidentielle et s'est dit "prêt à nouer un dialogue avec la nouvelle administration sur un pied d'égalité, selon un principe de respect mutuel et sans que l'un interfère dans les affaires intérieures de l'autre". "Lors de leur conversation, MM. Poutine et Trump ont partagé le même constat concernant l'état très peu satisfaisant des relations russo-américaines et se sont prononcés pour travailler ensemble activement à leur normalisation".

Unis contre le terrorisme. Les deux hommes ont souligné l'importance de leurs liens économiques et commerciaux. Enfin, les deux hommes ont convenu de la "nécessité d'unir leurs efforts dans la lutte contre l'ennemi numéro un : le terrorisme international et l'extrémisme". "Dans cette perspective, ils ont discuté du règlement de la crise en Syrie", selon le Kremlin.

Une rencontre en prévision. Vladimir Poutine et Donald Trump vont "continuer leurs contacts par téléphone et des représentants des deux parties vont s'occuper de préparer une rencontre" entre le chef de l'État russe et son futur homologue, a encore indiqué la présidence russe.