Donald Trump est officiellement le seul candidat républicain à la Maison-Blanche

  • A
  • A
Donald Trump est officiellement le seul candidat républicain à la Maison-Blanche
Après sa large victoire à la primaire de l'Indiana mardi, Donald Trump est officiellement le seul candidat républicain à la Maison Blanche.@ JEWEL SAMAD / AFP
Partagez sur :

John Kasich, dernier rival de Donald Trump dans la course à l'investiture républicaine, a annoncé mercredi qu'il abandonnait la course à la Maison-Blanche.

Donald Trump n'a officiellement plus d'adversaire dans la course à l'investiture républicaine pour la Maison-Blanche, après le retrait officiel, mercredi, du gouverneur de l'Ohio, John Kasich.

"Alors que je suspends ma campagne aujourd'hui, j'ai la conviction, une foi plus profonde, que le Seigneur me guidera sur le bon chemin", a déclaré John Kasich à Columbus, confirmant des informations de médias américains plus tôt dans la journée. Son abandon suit de moins de 24 heures celui du sénateur du Texas Ted Cruz, après la large victoire de Donald Trump à la primaire de l'Indiana mardi.

Aucun ralliement formel. Aucun des deux ne s'est formellement rallié au vainqueur à ce jour. En l'absence d'adversaires, rien n'empêche le milliardaire de remporter les 1.237 délégués requis pour empocher automatiquement l'investiture à la convention de Cleveland, en juillet.

Quel colistier pour Donald Trump ? Le candidat prétend vouloir tourner la page des primaires et faire la paix avec un parti qui a pourtant tout fait pour le bloquer. "Nous allons unifier le parti, nous allons rassembler les gens", a-t-il assuré sur Fox News. Mais, conscient de l'opposition irréductible de certains conservateurs, il ajoute : "Je ne veux pas forcément tout le monde, pour être honnête". Donald Trump a cependant commencé à chercher un colistier pour être candidat au poste de vice-président, un choix qu'il devrait selon la tradition officialiser avant la convention. "Ce sera probablement quelqu'un avec une expérience politique. (...) J'aimerais que ce soit quelqu'un qui soit capable d'interagir avec le Sénat, avec le Congrès, pour faire voter des lois", a-t-il dit sur ABC.

Au terme d'une campagne extraordinaire de dix mois et demi, Donald Trump a au total éliminé 16 candidats plus qualifiés les uns que les autres, des gouverneurs, sénateurs et chef d'entreprise dont les compétences n'ont pu rivaliser avec ce qui a justement fait le succès de l'homme d'affaires : son absence totale d'expérience politique, le New-Yorkais de 69 ans n'ayant jamais exercé de mandat électoral.