Canada : Trudeau réagit à une ancienne accusation de conduite inappropriée envers une journaliste

  • A
  • A
Canada : Trudeau réagit à une ancienne accusation de conduite inappropriée envers une journaliste
Justin Trudeau revendique régulièrement son féminisme. @ AFP
Partagez sur :

En 2000, un article non signé avait accusé Justin Trudeau, qui avait alors 28 ans et aucune responsabilité politique, d'avoir "peloté" une journaliste lors d'un festival de musique. 

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a réagi pour la première fois à une accusation d'inconduite sexuelle vieille de 18 ans, en affirmant n'avoir aucun souvenir d'un incident de cette nature.

Justin Trudeau, qui se dit résolument "féministe", était interrogé sur une allégation selon laquelle il se serait comporté de manière inappropriée avec une journaliste lors d'un festival de musique à Creston, en Colombie-Britannique, en 2000.

"J'ai passé une bonne journée ce jour-là". "Je me souviens bien de cette journée à Creston (...). J'ai passé une bonne journée ce jour-là. Je n'ai aucun souvenir de la moindre interaction négative", a-t-il déclaré à la presse, en réponse à une question à ce sujet lors d'un passage à Regina à l'occasion de la fête nationale du Canada dimanche.

Peu après cette journée en 2000, un article non signé dans un journal avait accusé Justin Trudeau, qui avait alors 28 ans et aucune responsabilité politique, d'avoir "peloté" une journaliste. L'article ne nommait pas la journaliste et ne donnait pas d'autres détails sur le ou les gestes reprochés au Premier ministre

La journaliste concernée refuse que son nom soit cité. Le texte, paru dans le Creston Valley Advance, affirmait aussi que Trudeau s'était excusé en disant qu'il se serait montré plus prudent s'il avait su que la journaliste travaillait pour un quotidien national. La chaîne CBC a indiqué avoir contacté la journaliste concernée, qui a refusé que son nom soit cité et a souhaité ne pas être associée à la couverture de cette affaire.

L'allégation a récemment refait surface et c'est la première fois que le Premier ministre la commente publiquement.

Trudeau dit souvent qu'il est "féministe". A son arrivée au pouvoir, il avait formé un gouvernement comptant autant de femmes que d'hommes et a adopté une politique de tolérance zéro concernant les agressions sexuelles au sein de son parti ou de son gouvernement.