Trois arrestations en Hongrie après la mort de 71 migrants en Autriche

  • A
  • A
Trois arrestations en Hongrie après la mort de 71 migrants en Autriche
@ DIETER NAGL / AFP
Partagez sur :

Trois personnes ont été interpellées en Hongrie, après la découverte, jeudi, de 71 migrants morts dans un camion abandonné sur une autoroute autrichienne.  

L'ESSENTIEL

Trois personnes ont été arrêtées en Hongrie, a annoncé vendredi matin, le porte-parole de la police de l’Etat de Burgenland, Hans Peter Doskozil, lors d’une conférence de presse. "Nous pensons qu'il s'agit d'une piste", a-t-il ajouté après qu’un camion contenant les corps de 71 migrants a été retrouvé, jeudi, en Autriche.

Les infos à retenir

- les corps sans vie de 71 migrants ont été découverts en Autriche dans un camion abandonné

- des migrants qui venaient "probablement" de Syrie

- les polices hongroise et autrichiense collaborent sur l'enquête

- trois personnes ont été arrêtées, dont le propriétaire présumé du véhicule

Un Bulgare d’origine libanaise. L’homme qui serait le propriétaire du camion abandonné est un Bulgare d'origine libanaise. Les deux autres individus interpellés, un Bulgare et un homme porteur de documents d’identité hongrois, sont "presque certainement les chauffeurs" du véhicule, a précisé le porte-parole.

Les enquêteurs autrichiens, qui collaborent avec la police hongroise, tiennent là le fil conducteur qui pourrait mener vers les auteurs de ce crime, terme qu’a employé la ministre de l’Intérieur autrichienne, Johanna Mikl-Leitneur. "Cette tragédie nous montre que nous n’avons pas affaire à une simple affaire de passeurs, mais à un commerce criminel", a-t-elle souligné avant d’appeler à une concertation européenne : "Ce qui s’est passé, ne nous a pas seulement bouleversé, cela nous a prouvé aussi qu’il fallait trouver, tous ensemble, une solution européenne".   

Des migrants probablement Syriens. Parmi les 71 migrants, il y avait 59 hommes, huit femmes et quatre enfants, une fillette d'un ou deux ans et trois garçons âgés de huit, neuf ou 10 ans", a précisé le porte-parole. Il a ajouté que des documents de voyage syriens avaient été retrouvés et que le groupe était "probablement" constitué de réfugiés syriens.

"Un crime choquant". L’état des corps, en décomposition, a nécessité aux experts d'équipes médico-légales de travailler toute la nuit pour les extraire du camion. L’entassement des corps a notamment rendu difficile le comptage de ces derniers, d'où les bilans successifs annoncés. D'après la police, les migrants étaient morts depuis au moins deux jours. Même des agents expérimentés ont paru très ébranlés, décrivant la scène comme celle d'un "crime choquant".

Un camion en provenance de Hongrie. Le véhicule, portant une plaque d'immatriculation hongroise et le logo d'une entreprise de volaille slovaque, a été retrouvé jeudi sur une aire de stationnement d'une autoroute dans l'est de l'Autriche, non loin de la frontière avec la Hongrie. D’après les premiers éléments de l’enquête, le poids-lourds de 7,5 tonnes était parti de Bucarest, la veille.