Séisme au Népal : le bilan s'alourdit à plus de 3.700 morts

  • A
  • A
Séisme au Népal : le bilan s'alourdit à plus de 3.700 morts
@ AFP
Partagez sur :

CATASTROPHE - Le bilan du séisme au Népal continue de s'alourdir et dépasse désormais les 3.700 victimes. 

De violentes répliques ont secoué dimanche le Népal et sa capitale Katmandou, au lendemain du séisme dévastateur qui a fait plus de 3.700 morts. La secousse la plus forte a atteint la magnitude 6,7 dans une zone située au nord-ouest de Katmandou, non loin de la frontière chinoise. Elle a été ressentie jusqu'au mont Everest, où elle a déclenché de nouvelles avalanches, selon des alpinistes sur place.

Un bilan qui s'alourdit d'heure en heure. Un puissant séisme de magnitude 7,8 a ébranlé samedi le Népal. De fortes secousses ont été ressenties dans ce pays himalayen et dans certaines régions de l'Inde. Selon la police népalaise, le tremblement de terre a fait 3.700 morts et plus de 6.500 blessés au Népal même - le plus meurtrier depuis 80 ans. En Inde, les autorités ont fait état de 67 morts, en majorité dans l'Etat oriental du Bihar. Dix-sept personnes ont trouvé la mort au Tibet, selon la presse officielle chinoise. En Chine, au moins 20 personnes ont été tuées. Le tremblement de terre a aussi touché le Bangladesh.

Le bilan n'est malheureusement peut-être pas définitif : les agences humanitaires sur place ont du mal à évaluer l'ampleur des destructions et des besoins. "On essaie d'évaluer l'ampleur de la catastrophe", a ainsi confié un responsable de l'ONG Médecins du Monde. 

 
infographie-nepal

© AFP

Le centre historique de Katmandou ravagé. A Katmandou, des dizaines de milliers d'habitants ont passé une nouvelle nuit dehors, sous des tentes de fortune.Le sol tremble encore régulièrement et beaucoup n'ont pas fermé l'oeil de la nuit, d'autant que de fortes pluies se sont abattues sur la ville. Le centre historique de la capitale du Népal a lui été ravagé dans la catastrophe. Le choc a provoqué l'effondrement de la tour historique de Dharhara, l'une des attractions touristiques majeures de la capitale, où environ 150 personnes devaient se trouver au moment du séisme, selon la police.Une trentaine de corps ont été extraits des ruines ainsi qu'une vingtaine de blessés, a indiqué un responsable de la police locale.

Centre historique de Katmandou classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, la place Durbar, près de la tour, offrait le même spectacle de désolation. Sur Twitter, les internautes népalais exprimaient leur chagrin de voir partir en fumée l'héritage patrimonial du pays."La place Durbar n'est plus. Probablement emblématique de la tragédie qui frappe le Népal aujourd'hui", a ainsi twitté @kashishds. Le séisme a également provoqué des dégâts à l'aéroport international de Katmandou qui a été fermé "pour raisons de sécurité" selon son directeur Birendra Prasad Shrestha.



Voici une vidéo montrant les dégâts matériels sur Durbar square, place emblématique de la capitale :

Au moins 18 morts dans l'Everest. Une avalanche provoquée par le séisme - comparée par un survivant à un "immeuble blanc de 50 étages" - a, en partie, enseveli le camp de base sur le versant népalais de l'Everest. La coulée a coûté la vie à 18 personnes, au moins, "y compris des grimpeurs étrangers", a déclaré un responsable de l'office du tourisme népalais. A cette époque de l'année, environ 800 personnes se trouvaient dans cette zone. Plusieurs hélicoptères ont atterri dimanche au camp de base pour y secourir des victimes. Un ingénieur américain travaillant pour Google aux Etats-Unis est mort dans l'avalanche, a indiqué sa famille. Selon la sœur de Dan Fredinburg, l'alpiniste serait mort au camp de base d'un traumatisme crânien.

Un alpiniste allemand a pu filmer l'avalanche qui a enseveli le camp de base de l'Everest



Mobilisation de la communauté internationale. L'aide internationale pour le Népal s'organisait rapidement dimanche même si les nombreuses agences humanitaires peinent encore à évaluer les besoins sur place. Le président François Hollande a déclaré samedi que la France était prête à "répondre aux demandes de secours et d'assistance" que le Népal pourrait lui adresser. Selon Le Parisien, le ministère des Affaires étrangères serait sans nouvelles de 670 Français. Les secouristes népalais recevaient le renfort de centaines d'humanitaires venus de pays comme la Chine, l'Inde ou les Etats-Unis. Environ 70 Américains étaient ainsi en route pour le Népal alors que Washington a annoncé le déblocage d'une première enveloppe d'un million de dollars. Londres a annoncé 5 millions de livres, le Canada 5 millions de dollars et l'Union européenne 3 millions d'euros. Cette aide doit servir à financer du matériel de première urgence comme cde l'eau potable, des médicaments ou encore des abris provisoires. L'Inde a dépêché 13 avions militaires chargés de tonnes de nourriture et de couvertures. Des ONG françaises, comme Médecins du Monde (MDM), Handicap International et Action contre la Faim ont déjà des équipes à pied d'oeuvre.

>> LIRE AUSSI - Népal : le camp de base de l'Everest dévasté

>> LIRE AUSSI - Népal : 500 Français localisés et "sains et saufs" 

>> LIRE AUSSI - Népal : la vallée de Katmandou dévastée