Travaux d'intérêt général : le "bénévole" Silvio Berlusconi au boulot

  • A
  • A
Travaux d'intérêt général : le "bénévole" Silvio Berlusconi au boulot
Malgré les nombreuses affaires judiciaires où il est impliqué, Silvio Berlusconi reste zen.@ Reuters
Partagez sur :

TIG - L’ancien président du conseil italien va effectuer dès vendredi sa peine de travaux d’intérêt général dans une maison de retraite près de Milan.

Le contexte. A 77 ans, Il Cavaliere entame une nouvelle carrière. Chef d’entreprise, homme politique et désormais assistant dans une maison de retraite, Silvio Berlusconi commence vendredi à purger sa peine de travaux d’intérêt général à laquelle il avait été condamné dans le cadre de l’affaire Mediaset. Une affaire qui implique donc son groupe de télévision du même nom, dans laquelle il avait été condamné pour fraude fiscale et constitution de caisse noire.

 
berlu-pouce

© Reuters

Sa mission. L’ancien chef du gouvernement italien s’occupera donc de personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzeihmer. Il animera des ateliers de lecture, d’écriture et de jeux dans la maison de retraite de Cesano Boscone, non loin de Milan, où une agitation inhabituelle semble déjà annoncer son arrivée. Cristina, qui tient une agence d’assurances juste à côté de l’établissement où travaillera Silvio Berlusconi, ne cache pas son excitation : "Je suis trop curieuse de le revoir, pour Cesano Boscone c’est une bonne nouvelle, tout le monde en parle, c’est presque une renaissance pour cette ville !".



La prudence. Du côté du personnel soignant de la maison de retraite en revanche, on est plus prudent. Elda, dix ans d’ancienneté dans l’établissement, compte bien prodiguer quelques conseils indispensables au Cavaliere pour qu’il s’adapte à ce nouvel environnement, bien éloigné de l’univers où il a l’habitude d’évoluer : "Je lui conseille de regarder ces personnes avec ses yeux et avec son cœur surtout. Celui qui ne connaît pas ces réalités ne peut pas imaginer ce qu’il y a à l’intérieur de ces murs. Moi, au début, je ressortais à chaque fois les yeux pleins de larmes."

 
berlu-noir

© Reuters

L’incompréhension. Parmi les doyens de la ville, Vincenzo, 77 ans, ne partage pas l’enthousiasme de ses concitoyens pour la venue de Silvio Berlusconi, qui a le même âge que lui. Il se demande bien "de quelle façon il va pouvoir leur être utile". Et Vincenzo d’ajouter : "Ce sont des personnes qui ont besoin d’être lavées, qu’on les lève… lui qu’est-ce qu’il va faire ? Il va leur faire faire des promenades et raconter deux trois blagues ?".

La sortie médiatique. S’il y a une personne âgée à qui toute cette agitation ne sera pas inutile, c’est bien Silvio Berlusconi, qui s’offre là une belle séance de médiatisation. A 9h45, il fera son entrée dans le centre, suivi par une meute de journalistes. Et attention, il a déjà prévenu : il réserve une petite surprise à l’assemblée.

 
sujet_scalewidth_460
 

JUSTICE - Berlusconi va faire ses travaux d'intérêt général

DÉRAPAGE - La "gaffe" de Berlusconi sur les camps de concentration 

CHEVALIER BLANC - Berlusconi au secours des chiens errants