Toronto : le maire n’exclut pas d’autres affaires

  • A
  • A
Toronto : le maire n’exclut pas d’autres affaires
@ MAX PPP
Partagez sur :

Rob Ford n'a pas exclu mardi en conseil municipale qu'il reste "d'autres cadavres dans le placard".

Le maire de Toronto Rob Ford n'a pas écarté mercredi que d'autres affaires pouvant ternir un peu plus son image soient encore révélées après les scandales sur sa consommation d'alcool et de drogue dure. "Je n'en sais rien, il se pourrait qu'il reste d'autres cadavres dans le placard", a déclaré Rob Ford, en réponse à la question d'un de ses collègues du conseil municipal, qui lui demandait s'il avait révélé tous ses problèmes. Rob Ford a réaffirmé ne pas avoir de problèmes de dépendance à la drogue ou à l'alcool et s'est à nouveau excusé pour ses dérives dans sa vie personnelle.

Debout dans la salle du conseil municipal, le maire de Toronto a bataillé ferme face aux questions de ses collègues du conseil, pour une nouvelle fois demander de ne pas mêler les affaires municipales et ses affaires privées. "Monsieur le maire, pensez-vous avoir un problème de dépendance à l'alcool ?", lui a demandé le conseiller Giorgio Mammoliti. "Absolument pas", lui a rétorqué Rob Ford. "Monsieur le maire, pensez-vous que vous avez un problème de dépendance avec la drogue ?", a poursuivi M. Mammoliti pour s'entendre répliquer la même réponse du maire: "absolument pas".

Le frère du maire, Doug Ford, également conseiller municipal a ensuite déclenché un incident de séance en demandant aux conseillers n'ayant jamais fumé de cannabis de se lever. Devant les protestations de plusieurs membres du conseil, la présidente a suspendu la séance.