Tollé après les propos d'un député arabe sur Peres qualifié de "méprisable"

  • A
  • A
Tollé après les propos d'un député arabe sur Peres qualifié de "méprisable"
Basel Ghattas a provoqué une polémique avec ses propos violents vis-à-vis de Shimon Peres.@ AHMAD GHARABLI / AFP
Partagez sur :

Les propos d'un député arabe israélien provoquent la polémique alors que l'ancien président Shimon Peres est toujours dans un état grave.

Un député arabe israélien a provoqué un tollé en décrivant Shimon Peres comme couvert de sang palestinien "des pieds à la tête", détonnant dans le concert de sympathie adressé au prix Nobel de la paix victime d'un accident vasculaire cérébral majeur.

Des propos violents. "Il est couvert de notre sang des pieds à la tête", a écrit sur sa page Facebook Basel Ghattas, député de la Liste arabe unie, en parlant de Shimon Peres et des Palestiniens. L'ancien chef de l'État a réussi "à se faire passer pour une colombe de la paix, jusqu'à obtenir le prix Nobel de la paix", a écrit le député. En réalité, il est "le responsable direct de crimes et de crimes de guerre à notre encontre" et "l'un des piliers les plus anciens, les plus méprisables, cruels, extrémistes du projet colonialiste sioniste", a-t-il dit. 

Shimon Peres est en soins intensifs après avoir subi mardi un accident vasculaire cérébral majeur faisant craindre pour la vie du dernier survivant de la génération des pères fondateurs de l'État d'Israël. L'ancien chef de l'État et premier ministre fut aussi l'un des principaux artisans des accords d'Oslo avec les Palestiniens, ce qui lui a valu de partager le prix Nobel de la paix en 1994 avec l'ancien Premier ministre Yitzhak Rabin et le leader palestinien Yasser Arafat, tous deux décédés.

Un descendant des Palestiniens. Basel Ghattas est membre de la communauté des Arabes israéliens, c'est-à-dire des descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création d'Israël, à la différence de centaines de milliers d'autres. Représentant 17,5% de la population israélienne, de nationalité israélienne, ils se disent communément Palestiniens. Ses propos ont provoqué de vives réactions. Pour une partie des Palestiniens, le nom de Shimon Peres est aussi associé au début de la colonisation en Cisjordanie occupée ou encore au bombardement d'un camp onusien qui avait tué pus de 100 civils au Liban en 1996. Par ailleurs, les accords d'Oslo n'ont pas tenu leurs promesses.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Issawi Freij, autre député arabe israélien et membre du parti de gauche Meretz, a déploré les mots de Ghattas qui "aurait mieux fait de se taire". Ses déclarations reflètent l'opinion d'une minorité de la population arabe israélienne, a-t-il estimé dans une interview au site d'informations en ligne Ynet. "Ghattas est un provocateur de la pire espèce" a déclaré de son côté Yariv Levin, ministre du Tourisme et membre du parti gouvernemental de droite du Likoud.