Texas : 30 ans de prison pour l'assaut contre un concours de caricatures de Mahomet

  • A
  • A
Texas : 30 ans de prison pour l'assaut contre un concours de caricatures de Mahomet
Les deux assaillants avaient ont été abattus avant de pouvoir entrer dans le bâtiment abritant le concours de caricatures.@ Ben Torres / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Âgé de 45 ans, l'homme a été condamné à trente ans de réclusion pour avoir organisé l'assaut, en 2015, d'un bâtiment accueillant un concours de caricatures de Mahomet, au Texas.

L'homme qui a organisé en 2015 l'assaut contre un bâtiment accueillant un concours de caricatures du prophète de l'islam au Texas, au cours duquel les seuls deux assaillants avaient été abattus, a été condamné mercredi à trente ans de réclusion.

Coupable d'avoir choisi la cible et fourni les armes. Abdul Malik Abdul Kareem, 45 ans, a été reconnu coupable de soutien au groupe État islamique (EI), de conspiration en vue de commettre des meurtres et de plusieurs autres chefs d'inculpation, dans ce que le ministère de la Justice a présenté comme étant le premier procès avec un jury sur le sol américain impliquant une attaque inspirée par l'EI. Le condamné, né aux Etats-Unis, était accusé d'avoir choisi la cible, fourni les armes et encouragé ses amis Elton Simpson et Nadir Soofi à commettre l'attaque le 3 mai 2015 à Garland, dans cet État du sud des Etats-Unis.

Les trois hommes soutenaient l'EI. Armés de fusils d'assaut et de gilets pare-balle, les deux hommes avaient été interceptés par la sécurité des lieux et une fusillade avait éclaté. Ils ont tous deux été abattus avant de pouvoir entrer dans le bâtiment abritant le concours de caricatures, ne parvenant qu'à blesser un garde de sécurité. "Durant la planification de leur acte, Kareem, Simpson et Soofi ont envisagé d'attaquer des bases militaires, des soldats, des galeries commerçantes, le Super Bowl et le concours de caricatures de Mahomet", a souligné le département de la Justice dans un communiqué. Selon le procureur, les trois hommes soutenaient le groupe EI, classé comme "organisation terroriste" par les autorités américaines.