Tempête Stella : le blizzard a coûté la vie à six personnes au Canada

  • A
  • A
Tempête Stella : le blizzard a coûté la vie à six personnes au Canada
La tempête Stella, qui a touché New York, se déplace désormais au Canada.@ TIMOTHY A. CLARY / AFP
Partagez sur :

La tempête Stella, qui a commencé à gagner le Canada mercredi, a tué six personnes, notamment dans des accidents de la route.

Après les États-Unis, le blizzard a gagné le Canada. La tempête de neige Stella s'est déplacée du nord-est des États-Unis à la moitié est du Canada, où six personnes ont trouvé la mort. Jusqu'à 70 cm de neige se sont accumulés dans certaines régions et la neige continuait de s'abattre mercredi soir dans le nord du Québec ou encore sur la façade atlantique, selon les relevés des services météorologiques d'Environnement Canada. Les services de sécurité ont été surpris par l'ampleur de la tempête dans un pays pourtant habitué à gérer ce type d'intempéries, a reconnu du bout des lèvres le gouvernement.

Deux hommes meurent dans leur voiture. Prisonniers du blizzard, deux hommes ont été retrouvés morts dans leur voiture complètement recouverte de neige mercredi dans la région de Québec. L'un d'eux avait appelé le numéro d'urgence mardi soir, déclenchant une opération de recherche avec des motoneiges, sans succès. La tempête, alimentée par des vents entre 100 et 140 km/h, a sévi dans un couloir entre le sud de Québec et le nord de l'État de New York, paralysant l'activité jusqu'aux provinces de la côte atlantique.



Un manque de communication. À la suite de plusieurs carambolages, des autoroutes étaient toujours fermées mercredi et plus de 300 véhicules sont restés bloqués près de 12 heures aux abords de l'aéroport de Montréal, provoquant une polémique avec une apparente incurie des services publics. "Il y a eu un enjeu de communication et de coordination la nuit dernière", a reconnu Martin Coiteux, ministre de la Sécurité publique du Québec en réponse à l'absence de réaction du gouvernement provincial. Le ministère des Transports n'a pas été en mesure d'expliquer les raisons pour lesquelles ces sinistrés de la route n'ont pas été secourus à seulement 15 km à l'est de Montréal. Ce sont les pompiers qui ont dû, "de leur propre chef", se porter au secours de ces automobilistes, a indiqué le maire de Montréal Denis Coderre.

Carambolages en série. Deux autres personnes ont péri dans des accidents, et un homme de 58 ans est décédé après avoir été happé par un véhicule de déneigement. Sur l'autoroute entre Toronto et Montréal, près de Kingston, un tronçon restait fermé sur 16 km, 24 heures après un carambolage dans lequel plusieurs semi-remorques ont été impliqués. Un chauffeur routier est décédé. Lors du carambolage, une fuite sur un camion transportant de l'acide fluorhydrique, une solution chimique extrêmement toxique, a nécessité l'hospitalisation d'une trentaine de personnels de secours.