Téhéran : 40 manifestants arrêtés après l'attaque de l'ambassade saoudienne

  • A
  • A
Téhéran : 40 manifestants arrêtés après l'attaque de l'ambassade saoudienne
@ AFP
Partagez sur :

L'Arabie saoudite a exécuté 47 "terroristes", dont le chef religieux chiite Nimr Baqer al-Nimr, suscitant une crise diplomatique avec Téhéran.

Quarante personnes ont été arrêtées après l'attaque contre l'ambassade de l'Arabie saoudite dans la nuit de samedi à dimanche à Téhéran, a annoncé le procureur de la capitale iranienne cité par l'agence Isna.

40 personnes arrêtées. "Jusque-là, 40 personnes qui se sont introduites à l'intérieur de l'ambassade ont été identifiées et arrêtées. L'enquête se poursuit pour identifier les autres responsables de cet incident", a déclaré le procureur, Abbas Jafari Dolatabadi. L'attaque de l'ambassade saoudienne en Iran intervient au lendemain de l’exécution par les autorités saoudiennes du cheikh chiite Nimr al-Nimr et de 46 autres personnes qui embrase le monde chiite depuis samedi. Jets de cocktails molotov et débuts d'incendies : d'impressionnantes images de l'attaque contre cette ambassade circulent sur Twitter. 





L'ayatollah Khamenei réagit. "La main divine" vengera l'exécution du cheikh saoudien chiite", a pour sa part déclaré le guide suprême iranien Ali Khamenei dimanche. "Le sang injustement versé du martyr opprimé va, à n'en pas douter, faire son effet et la vengeance divine va s'abattre sur la classe politique saoudienne", a déclaré le guide suprême de la Révolution iranienne.