Syrie : un hôpital d'Alep bombardé, des victimes

  • A
  • A
Syrie : un hôpital d'Alep bombardé, des victimes
Plus de 250 civils dont une cinquantaine d'enfants ont péri depuis la reprise le 22 avril des violences à Alep.@ KARAM AL-MASRI / AFP
Partagez sur :

Un bombardement sur un hôpital a fait au moins trois morts et dix-sept blessés à Alep, en Syrie.

Au moins trois personnes ont été tuées et 17 autres blessées mardi dans un bombardement rebelle sur un hôpital du secteur gouvernemental de la ville septentrionale d'Alep, a indiqué l'agence officielle syrienne Sana.

"Des obus tirés par les rebelles contre l'hôpital al-Dabit, dans le quartier de la Mohafaza, au centre d'Alep", a indiqué l'agence. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a confirmé ce bombardement ajoutant que les dégâts subis par le bâtiment sont imporants.

"Tout allait bien se passer". Peu de temps avant cet incident, le vice-ministre russe des Affaires étrangères s'était voulu rassurant en affirmant que "tout allait bien se passer" en Syrie. Guennadi Gatilov s'exprimait avant la rencontre entre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et l'émissaire de l'Onu, Staffan de Mistura, à Moscou.  Le chef de la diplomatie russe a affirmé à son interlocuteur que Moscou travaillait à une résolution de la crise syrienne.

Plus de 250 morts. Plus de 250 civils dont une cinquantaine d'enfants ont péri depuis la reprise le 22 avril des violences à Alep, la majorité dans des raids menés par l'aviation du régime syrien, en violation de la trêve entrée en vigueur le 27 février à l'initiative de Washington et Moscou.