Syrie : quelques violations mineures du cessez-le-feu dans le sud

  • A
  • A
Syrie : quelques violations mineures du cessez-le-feu dans le sud
Photo d'illustration : Selon l'OSDH, les actes de violences constatés ces dernières 24 heures dans le sud syrien étaient concentrés dans la province de Deraa.@ GEORGE OURFALIAN / AFP
Partagez sur :

Le sud de la Syrie a connu quelques affrontements mineurs, en plein cessez-le-feu.

Les lignes de front dans le sud de la Syrie sont restées relativement calmes depuis l'entrée en vigueur dimanche d'un cessez-le-feu régionalisé malgré quelques violations "mineures", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Quelques violences dans une province. Cet accord de trêve parrainé par la Russie, les Etats-Unis et la Jordanie s'appliquent aux provinces de Deraa, Qouneitra et Soueida. Il est entré en vigueur à la veille d'un septième round de négociations de paix entre opposition et régime syrien à Genève, sous la houlette de l'ONU. Selon l'OSDH, les actes de violences sporadiques constatés ces dernières 24 heures dans le sud syrien étaient concentrés dans la province de Deraa, où les forces du régime ont tiré deux obus sur la ville de Saida et deux autres dans le secteur d'Al-Balad.

De brefs affrontements dans la nuit. Des échanges de tirs ont eu lieu entre rebelles et forces progouvernementales dans le village d'Al-Naeema et de brefs affrontements ont éclaté dans la nuit dans la capitale provinciale de Deraa, d'après l'Observatoire. Dans la province de Qouneitra, il y a eu quelques échanges de tirs localisés qui n'ont fait aucune victime. "Ces violations mineures n'affectent pas le cessez-le-feu", a indiqué le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane. "Dans l'ensemble, le calme règne dans ces trois provinces."

La guerre en Syrie, qui a fait plus de 320.000 morts, a été déclenchée en 2011 par la répression de manifestations pacifiques prodémocratie mais s'est complexifiée au fil des ans avec l'implication de multiples acteurs sur un territoire de plus en plus morcelé.