Syrie : Omran, 5 ans, symbole de l'horreur de la guerre à Alep

  • A
  • A
Syrie : Omran, 5 ans, symbole de l'horreur de la guerre à Alep
@ Capture d'écran Youtube AMC
Partagez sur :

Les images de ce petit garçon, le visage ensanglanté, calme et pourtant marqué par l'horreur, a fait déjà le tour du monde depuis sa diffusion mercredi. 

Il s'appelle Omran Daqneesh. En quelques heures, le nom de ce petit garçon syrien de 5 ans a déjà fait le tour du monde. Mercredi 17 août, il est sauvé des décombres de sa maison bombardée par les aviations syrienne et russe, à Alep. 

Perdu dans l'horreur. Des militants proches des rebelles syriens sont présents et filment ce moment. On y voit un secouriste parvenir à extraire Omran des décombres et le déposer dans une ambulance. Le petit garçon est couvert de poussières, sa tête saigne et son œil gauche est gonflé. Omran reste seul quelques instants, le temps pour le secouriste de récupérer d'autres enfants dans le bâtiment effondré. Le visage d'Omran, qui semble perdu, hébété, est saisissant. Calme malgré l'horreur qu'il vient de vivre, l'enfant regarde la caméra sans pleurer. Et ce n'est que lorsqu'il passe sa main frêle sur son visage qu'il se rend compte qu'il saigne. 

De nombreux civils blessés. Ces images ont déjà été visionnées plusieurs dizaines de milliers de fois depuis leur publication mercredi. Comme la photo d'Aylan pour les réfugiés, celle d'Omran pourrait devenir le symbole de l'horreur de la guerre à Alep. Dans cette zone rebelle, les raids s'intensifient de jour en jour et les civils sont pris au piège. Le petit garçon de 5 ans a été soigné et est ressorti de l'hôpital mercredi soir, comme en témoigne une photo tweetée par le journaliste du Telegraph. Selon le journaliste Peter Farquar sur l'édition australienne de Business Insider, personne ne sait ce que sont devenus des parents d'Omran. Selon le Telegraph, sept autres personnes ont été blessées lors du bombardement, parmi lesquelles une femme et quatre enfants.

>> Attention, la vidéo peut choquer.