Syrie : Moscou a demandé à Damas de stopper les raids aériens pendant les pourparlers de Genève

  • A
  • A
Syrie : Moscou a demandé à Damas de stopper les raids aériens pendant les pourparlers de Genève
L'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie a néanmoins déclaré "ne pas attendre de percée immédiate" lors des pourparlers.@ MOHAMAD ABAZEED / AFP
Partagez sur :

Selon l'émissaire spécial de l'ONU sur la Syrie, la Russie a "formellement demandé" à la Syrie de ne pas commettre de raids aériens durant les pourparlers de Genève.

La Russie a demandé au gouvernement syrien de stopper les bombardements aériens pendant la durée des pourparlers de Genève, a annoncé mercredi à la presse l'émissaire spécial de l'ONU sur la Syrie, Staffan de Mistura.

Demande formelle. "Aujourd'hui, la Russie a annoncé à tout le monde qu'elle avait formellement demandé au gouvernement syrien de laisser le ciel (syrien) silencieux pendant les discussions", a-t-il déclaré à l'issue d'une réunion du Groupe de travail sur le cessez-le-feu à Genève.

Pas de "percée immédiate" attendue à Genève. L'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie a néanmoins déclaré "ne pas attendre de percée immédiate" lors des pourparlers, mais a espéré que les parties puissent profiter de cet "élan positif" pour trouver un accord.