Syrie : les enquêteurs de l'OIAC "en sécurité"

  • A
  • A
Syrie : les enquêteurs de l'OIAC "en sécurité"
Les membres de l'OIAC enquêtaient sur les allégations d'attaques au chlore en Syrie.@ REUTERS
Partagez sur :

ARMES CHIMIQUES - Une mission de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques a été attaquée en Syrie mardi matin.

Ils enquêtent sur les allégations d'utilisation de bombes au chlore. Des enquêteurs de la mission de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), ainsi que leurs chauffeurs, attaqués mardi matin, sont "en sécurité" et "en route vers leur base opérationnelle", a annoncé l'OIAC, après que le gouvernement syrien a annoncé que les enquêteurs avaient été enlevés.

Damas évoquait un "enlèvement". Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères indiquait un peu plus tôt que "des groupes terroristes" les avaient enlevés, alors qu'ils circulaient à bord de deux voitures. Les enquêteurs de l'OIAC se rendaient mardi matin sur le site d'une attaque présumée au chlore, d'après l'organisation internationale. 

Une mission dangereuse. Ces enquêteurs ont été envoyés en Syrie pour enquêter sur des attaques au chlore dénoncées ces dernières semaines par les rebelles. Le 21 mai dernier, le porte-parole de l'OIAC expliquait à Europe1.frque cette mission avait pour rôle de "rechercher des faits", mais risquait de se heurter à des difficultés pour "accéder aux sites" où se seraient produites les attaques. "Tous ces sites sont situés dans des zones actuellement sous contrôle de groupes de l'opposition", soulignait-il alors.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

INTERVIEW E1 - Les bombes au chlore, une arme difficile à éliminer

ARMES CHIMIQUES - En Syrie, des preuves d'une attaque au chlore

MODE D'EMPLOI - Le parcours de la destruction de l'arsenal chimique

CARTE D'IDENTITE - L'OIAC, c'est quoi ?