Syrie : le cessez-le-feu est entré en vigueur

  • A
  • A
Syrie : le cessez-le-feu est entré en vigueur
@ THAER MOHAMMED / AFP
7 partages

Le cessez-le-feu en Syrie est entré en vigueur vendredi à 23h (heure française) en vertu de l'accord américano-russe.

Un cessez-le-feu est entré en vigueur samedi à minuit heure locale en Syrie entre le régime et les rebelles, selon un accord conclu lundi entre la Russie et les Etats-Unis et soutenu par l'ONU.

L'arrêt des combats. Il s'agit de la première trêve de cette ampleur dans cette guerre qui a fait plus de 270.000 morts depuis mars 2011. A minuit précise, les armes se sont tues dans la banlieue de Damas et dans la ville d'Alep. Les ultra-radicaux du groupe Etat islamique (EI) qui tiennent d'une main de fer le nord-est et l'est du pays, et les djihadistes du Front Al-Nosra qui contrôlent ensemble plus de la moitié du pays, ne sont pas inclus dans l'accord. Le chef de ce Front, Abou Mohammad al-Jolani a d'ailleurs appelé les rebelles auxquels ils sont allié dans de nombreux endroits, à rejeter la trêve qu'il a qualifié "d'humiliante".

Des raids toute la journée. Juste avant l'heure prévue pour l'arrêt des combats, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une résolution soutenant la trêve et l'émissaire de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura a convoqué gouvernement et opposition à une nouvelle session de négociations de paix le 7 mars à condition que "la cessation des hostilités tienne globalement et que l'accès humanitaire soit maintenu". Durant la journée, le pays a connu des bombardements d'une violence inouïe. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les avions russes et du régime ont mené 180 raids sur la région de Damas, le nord et l'ouest de la province septentrionale d'Alep, ainsi que contre les provinces centrales de Homs et de Hama. Ces régions, tenues par les rebelles, sont directement concernées par le cessez-le-feu. Des raids ont également touché la région de Lattaquié et des zones contrôlées par l'EI.