Syrie : un avion de l'armée abattu par la coalition anti-EI près de Raqqa

  • A
  • A
Syrie : un avion de l'armée abattu par la coalition anti-EI près de Raqqa
L'armée syrienne a accusé la coalition internationale dirigée par Washington d'avoir abattu un de ses avions dimanche. (Illustration)@ STR / AFP
Partagez sur :

Cette annonce constitue une dangereuse escalade à un moment où l'armée du régime syrien se trouve à la lisière de zones de contrôles des forces soutenues par les Américains.

Dimanche, Washington a confirmé avoir abattu un avion syrien qui avait bombardé les forces soutenues par la coalition contre le groupe État islamique EI dans le nord de la Syrie. Une dangereuse escalade dans la violence à un moment où l'armée du régime syrien se trouve à la lisière de zones de contrôles des forces soutenues par les Américains.

"À 18h43, un avion syrien de type SU-22 a largué des bombes près de combattants soutenus par la coalition au sud de Tabqa, et en vertu de nos règles d'engagement et de la légitime défense qui prévaut au sein de la coalition (anti-État islamique), il a été immédiatement abattu par un avion américain F/A-18E Super Hornet", a affirmé le commandement de la coalition dans un communiqué.

ACTE 1

"Le pilote a disparu". Dans un premier temps, c'est Damas qui, via un communiqué, avait accusé la coalition d'avoir abattu un de ses avions. "L'aviation de la coalition internationale a visé cet après-midi un de nos avions de combat dans la région de Resafa, dans le sud de la province de Raqqa, alors qu'il menait une mission contre le groupe terroriste État islamique", avait indiqué l'armée dans un communiqué publié en soirée. Le communiqué précisait par ailleurs que "l'avion a été abattu et le pilote porté disparu". "Le commandement général de l'armée met en garde contre les graves conséquences de cette agression flagrante sur les efforts visant à lutter contre le terrorisme", affirmait encore le communiqué.

ACTE 2

Nouvelle avancée de l'armée syrienne. Avant l'annonce de l'armée, celle-ci avait progressé ces dernières heures et arrivé aux portes de Resafa, à une quarantaine de km au sud-ouest de la ville de Raqqa, principal fief de l'EI en Syrie. Mais l'objectif du régime n'est pas Raqqa, que tentent de capturer des forces rivales, les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les États-Unis. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), le régime souhaite en effet parvenir à la province pétrolière de Deir Ezzor, plus à l'est du pays.

ACTE 3

"De vrais combats entre les deux bords". Selon l'OSDH, des combats ont éclaté, pour la première fois, dimanche, entre les troupes syriennes et l'alliance arabo-kurde soutenue par les États-Unis, dans la province de Raqqa.  "C'est la première fois qu'il y a de vrais combats entre les deux bords en Syrie", a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.